Campagne présidentielle : La France insoumise mise sur le porte-à-porte et vise "un million de portes toquées"

Campagne présidentielle : La France insoumise mise sur le porte-à-porte et vise "un million de portes toquées"
Danielle Simonnet, conseillère de Paris et oratrice nationale de LFI.

publié le dimanche 17 octobre 2021 à 18h46

"Par ce fil-là de l'échange, vérifier qu'ils soient bien inscrits sur les listes électorales, sinon qu'ils s'inscrivent", a détaillé Danielle Simonnet, conseillère de Paris et oratrice nationale de LFI, sur BFMTV ce dimanche 17 octobre.

Pour la campagne présidentielle, la France insoumise mise sur... le porte-à-porte.

C'est ce qu'a confirmé ce dimanche 17 octobre sur BFMTV Danielle Simonnet, conseillère de Paris et oratrice nationale de LFI.



"Pour la mobilisation, nous souhaitons engager une campagne massive d'un million de portes toquées. Et dans cette démarche, aller à la rencontre dans tous les quartiers populaires et être à l'écoute des habitants. Quel est le sujet qui les préoccupe le plus ? Quelle est la question qu'ils souhaiteraient prioritairement voir aborder ?", a-t-elle résumé.

"Par ce fil-là de l'échange, vérifier qu'ils soient bien inscrits sur les listes électorales, sinon qu'ils s'inscrivent - vous savez que dans l'abstention il y a aussi le problème de la non-inscription sur la liste électorale pour certains, ou de la mal inscription. La mobilisation est aussi importante, quand on va organiser cette rencontre, on recrée de la confiance", a continué Danielle Simonnet.



Les méthodes de campagne de 2017

Jean-Luc Mélenchon et ses troupes étaient réunis samedi 16 octobre pour leur convention à Reims. Ils assument de mener une campagne présidentielle sans nouveauté majeure par rapport à 2017, espérant capitaliser sur leur savoir-faire militant et sur la notoriété du candidat LFI.

Les Insoumis affichent une forme de sérénité, forts de leurs expériences de 2012 et 2017. Jean-Luc Mélenchon avait alors réalisé respectivement plus de 11% et 19,5% des voix.

Derrière le candidat à la présidentielle, les troupes vont répliquer les méthodes de la campagne de 2017, comme l'usage intensif des réseaux sociaux et les caravanes dans les quartiers populaires, électorat-cible de LFI mais enclin à l'abstention.

"On monte un barnum, une table et des chaises pliantes sur une place d'une cité", a expliqué le député Alexis Corbière, fixant le but d'un million de nouveaux inscrits sur les listes électorales, en particulier des jeunes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.