Cahuzac maintient la thèse du financement politique

Cahuzac maintient la thèse du financement politique
A lire aussi

LesEchos, publié le mardi 13 février 2018 à 19h11

Le président Dominique Pauthe a affiché d'emblée l'objectif : « Il s'agit de reconstituer l'historique et votre évolution à vous », a-t-il déclaré, ce mardi, à l'attention de Jérôme Cahuzac. L'ancien ministre du Budgetqui comparait depuis lundi devant la cour d'appel de Paris, se tient bien droit, raide, à la barre. Il sait que de nouveau il va devoir justifier les sommes versées à partir de 1992 sur un compte caché en Suisse puis à Singapour.

Alors Jérôme Cahuzac tente deux chemins parallèles, deux explications. Tout d'abord parce qu'il n'a pas d'autre choix que de confirmer ce qu'il a déclaré en première instance, il maintient, que si, en 1992 un premier compte est ouvert en Suisse c'est pour accueillir l'argent destiné au mouvement de Michel Rocard. « En novembre…

Lire la suite sur LesEchos

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
0 commentaire - Cahuzac maintient la thèse du financement politique
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]