"Ça fait trois ans qu'il aurait dû quitter le RN" : Louis Alliot réagit au départ de Gilbert Collard

"Ça fait trois ans qu'il aurait dû quitter le RN" : Louis Alliot réagit au départ de Gilbert Collard
Louis Aliot, Marine Le Pen et Gilbert Collard à Paris, le 25 octobre 2017

publié le samedi 22 janvier 2022 à 10h45

"Manifestement, en politique, il est un peu dans le nomadisme. Et on verra bien si ça tient très longtemps chez Zemmour", a souligné le vice-président du RN.

C'est un nouveau coup dur pour la campagne de Marine Le Pen : l'eurodéputé du RN Gilbert Collard va rallier Éric Zemmour et l'annoncera lors d'un meeting du candidat prévu à Cannes (Alpes-Maritimes) samedi soir, selon l'entourage du polémiste.

Avant lui, deux autres responsables RN ont rejoint la campagne de l'ancien éditorialiste : l'eurodéputé Jérôme Rivière, qui figurait parmi les porte-parole de la campagne de Marine Le Pen, et l'ancien identitaire Damien Rieu, qui était l'assistant parlementaire de Philippe Olivier, proche conseiller de la candidate du RN.

Si Marine Le Pen n'a pas encore officiellement réagi, le vice-président du RN, Louis Alliot, n'a pas été surpris par l'annonce. "Je connais Gilbert, puisque je suis un peu à l'origine de sa venue au RN (...), a-t-il déclaré samedi 22 janvier sur BFMTV. Je pense qu'il n'aurait plus dû être au RN depuis 3 ans déjà."u


"Aux dernières européennes, il avait déjà fait du chantage en menaçant de partir chez Dupont-Aignan, et malheureusement, on a cédé à son chantage", a encore expliqué l'ancien compagnon de Marine Le Pen.

"Nomadisme" politique

"Donc ça ne m'étonne pas, c'est comme ça, ça fait partie du personnage, a insisté Louis Aliot. Il a d'autres qualités : il est un personnage médiatique, un très grand avocat... Mais manifestement, en politique, il est un peu dans le nomadisme. Et on verra bien si ça tient très longtemps chez Zemmour."

Gilbert Collard, proche de l'ancienne députée FN (devenue RN) Marion Maréchal, avait laissé entendre vendredi sur Facebook qu'il rejoindrait la campagne d'Éric Zemmour. "Demain je vais me baigner à la rivière (...) Rubicon", avait-il affirmé sur le réseau social.

Entre actualité judiciaire, déplacement chahuté et ressac dans les sondages, la campagne présidentielle d'Éric Zemmour traverse une période de turbulences, que son camp s'efforce de relativiser en mettant en avant les nouveaux ralliés venus du RN. Éric Zemmour a entamé vendredi un déplacement dans les Alpes-Maritimes, à Menton et Antibes, avant un meeting samedi à Cannes, où il espère réunir 4.000 personnes. Il était accompagné vendredi par Jérôme Rivière et Damien Rieu, qui assure que le RN "stagne" et "régresse", alors que "Zemmour est une fusée, avec une dynamique et des ralliements".
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.