ALERTE INFO
16:00 Attentat de Strasbourg : une quatrième victime succombe à ses blessures

"C'est un menteur" : l'aide-soignante qui a refusé de serrer la main à Emmanuel Macron s'explique

"C'est un menteur" : l'aide-soignante qui a refusé de serrer la main à Emmanuel Macron s'explique
Emmanuel Macron au CHU de Rouen (Seine-Maritime), le 5 avril 2018.

Orange avec AFP, publié le vendredi 06 avril 2018 à 17h39

La fonctionnaire est syndiquée à la CGT et elle a également été candidate Lutte ouvrière (LO) lors des dernières législatives.

Lors de sa visite au CHU de Rouen, jeudi 5 avril, Emmanuel Macron s'est heurté à la colère du personnel médical. Deux femmes ont ainsi refusé de lui serrer la main.

L'une d'elles, Valérie Foissey, aide-soignante, a expliqué son attitude au micro de Jean-Jacques Bourdin, sur RMC.



"On ne se fait aucune illusion, il était en représentation", estime l'aide-soignante qui raconte qu'elle et ses collègues se sont sentis "humiliés". "Comme par hasard et comme par magie, quand il vient on trouve beaucoup de monde alors qu'on galère au quotidien" par manque de personnel.

"Ils ne sont pas à un mensonge près"

"Je refuse de serrer la main à l'un des responsables de cette situation", explique encore Valérie Foissey à propos de son geste de la veille. Quant aux annonces sur l'autisme, elle dit "ne pas être au courant".



"Quand bien même il nous ferait des annonces... Quel moyen a-t-on de vérifier qu'au quotidien l'argent va bien arriver pour cette cause, pour la santé ou pour le reste ?", interroge cette syndicaliste CGT, qui a en outre été candidate Lutte Ouvrière lors des législatives de 2017.

"Il faut le croire sur parole et pour moi ce sont des menteurs. Ils ne sont pas à un mensonge près", conclut-elle avant de réclamer plus de moyens pour l'hôpital.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.