Burkini : la réponse cinglante de Valls au New York Times

Burkini : la réponse cinglante de Valls au New York Times
A lire aussi

6Medias, publié le lundi 05 septembre 2016 à 20h48

Manuel Valls monte au créneau. Le Premier ministre a publié une tribune sur le site du Huffington Post pour répondre à un article du New York Times consacré à la polémique sur le burkini.

"En France, les femmes sont libres", c'est le titre choisi par le chef du gouvernement qui déplore "l'image insupportable, car fausse, de la France" dépeinte dans l'article du journal américain. Le New York Times a publié des témoignages de femmes musulmanes victimes de discriminations. Manuel Valls se montre alors déterminé à redorer l'image de son pays : "Nous nous battons pour la grande majorité des musulmans. L'État ne doit pas céder d'un pouce face à l'islamisme radical", assure le Premier ministre. Quant au burkini, il s'agit pour lui d'une "provocation".



Manuel Valls cite enfin "la démocratie, la laïcité, l'égalité femmes-hommes" comme "le coup le plus cinglant que nous pourrons porter à l'islamisme radical, qui n'aspire qu'à une seule chose : nous dresser tous les uns contre les autres".
 
333 commentaires - Burkini : la réponse cinglante de Valls au New York Times
  • Oulala .... Quelle réponse cinglante !!!

    Nan mais sans déconner, il n'a rien d'autre à foutre que de surfer sur les forum pour répondre à ses détracteurs ???

    Au lieu de faire mumuse sur internet, il pourrait pas travailler un peu ??? Je sais pas moi, remettre un peu d'ordre dans la société française par exemple ...

  • Le Burkini n'est qu'une provocation de plus par une certaine frange de musulmans qui ne cherchent absolument pas l'intégration
    Il est normal de ne pas céder devant ces gens , le prétexte d'atteinte à la liberté individuelle dont ce prévaut la LDH est un faux débat
    Bravo au juge des référés de Bastia qui donne raison au maire de Sisco , retenant comme l'aurait du le conseil d'état le trouble à l'ordre public que fait courir cette tenue

  • Pour une fois je suis d'accord avec les propos de Mr Walls , " il ne faut pas céder d'un pouce face à l'islamisme radical "

  • A la fin de la guerre,les ricains voulaient faire de la France une sorte de colonie à leur botte.De Gaulle a mis fin a leur prétention,bien aidé par les communistes,Moscou voyant la chose d'un mauvais œil et on les comprend;Rien de nouveau sous le soleil .

  • D'accord, pour cette fois, avec Valls : l'apparition du burkini cet été, est une provocation manifeste.
    Seulement, il faut savoir en tirer toutes les conséquences : les gens raisonnables savent résister aux provocations, ils ont bien d'autres chats à fouetter, surtout en ce moment.
    Alors, laissons les pro et le anti burkini à leurs chamailleries infantiles.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]