Bruno Le Maire exclut de mettre fin à l'indexation du Smic

Bruno Le Maire exclut de mettre fin à l'indexation du Smic
Bruno Le Maire à Paris, le 29 novembre 2017.
A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mardi 12 décembre 2017 à 15h40

Les propositions du groupe d'experts sur le salaire minimum avaient jeté un pavé dans la mare. Alors que ce dernier préconisait de mettre fin à la revalorisation automatique du Smic, le ministre de l'Économie a écarté cette piste, mardi 12 décembre, sur France Inter.

"Il n'est pas question de mettre fin à l'indexation du Smic, il faut être très clair là-dessus, a-t-il déclaré.

Nous ne pouvons pas abandonner toute indexation du Smic, parce que sinon le Smic n'aurait plus de sens et ne garantirait pas un revenu minimum décent à l'ensemble des salariés dans notre pays."



Le ministre n'a cependant pas indiqué si le salaire minimum allait bénéficier d'un "coup de pouce" au 1er janvier. "Cette décision appartient au Premier ministre et au président de la République", a-t-il dit.

+0,93% EN 2017

Le groupe d'experts sur le Smic a estimé dans un rapport publié cette semaine qu'il était "nécessaire" de "réformer" la formule de calcul du salaire minimum, préconisant deux options: indexer le Smic uniquement sur l'inflation ou "supprimer toute règle d'indexation obligatoire".

Le 1er janvier 2017, le Smic avait augmenté de 0,93%, atteignant 1.480 euros brut mensuels (9,76 euros l'heure) et 1.151 euros net. À défaut de coup de pouce, le Smic bénéficie chaque année d'une hausse mécanique, calculée selon deux critères: l'inflation constatée pour les 20% de ménages aux plus faibles revenus et la moitié du gain de pouvoir d'achat du salaire horaire de base ouvrier et employé. L'Etat n'a plus accordé de coup de pouce depuis juillet 2012, au lendemain de l'élection de François Hollande. Le niveau de la revalorisation pour 2018 sera annoncé d'ici au 20 décembre.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU