Brexit : le FN salue une "victoire de la liberté" et appelle à un référendum en France

Brexit : le FN salue une "victoire de la liberté" et appelle à un référendum en France

Marine Le Pen le 17 mai 2016.

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 24 juin 2016 à 12h28

- La présidente du Front national Marine Le Pen a salué ce vendredi sur Twitter le vote des Britanniques en faveur d'une sortie de l'Union européenne et a réclamé une nouvelle fois un référendum en France. -

Après des mois de tensions et de suspense, les Britanniques ont finalement tranché : ils souhaitent sortir de l'Union européenne (51,9%), marquant la victoire des pro-Brexit.

Un tel résultat serait-il possible en France ? Un "Frexit" est-il envisageable ? C'est en tous cas ce que souhaite Marine Le Pen. "Victoire de la liberté ! Comme je le demande depuis des années, il faut maintenant le même référendum en France et dans les pays de l'UE", a tweeté ce vendredi 24 juin la présidente du Front national.

"Ça fait 11 ans que les Français n'ont pas été interrogés et la dernière fois leur parole a été trahie par l'UMP et le PS", fustigeait-elle mardi soir sur TF1, accusation récurrente au FN en lien avec le référendum de 2005 sur le Traité établissant une Constitution pour l'Europe. "Quel que soit le résultat" jeudi, "l'UE est en déliquescence, elle craque de partout. Soit on attend le déluge, l'explosion, ou alors on se met autour d'une table et on construit l'Europe des Nations, qui remplacera l'UE totalitaire que nous connaissons aujourd'hui", affirmait-elle.



"Ce que nul n'osait envisager il y a encore quelques mois est une réalité qui s'impose à tous : 'oui, il est possible de sortir de l'UE'. Contrairement à ce que l''UMPS', les médias ressassent sans cesse, pour les pousser au renoncement, l'UE, pas plus que l'euro qui en est une des composantes, ne sont irréversibles", a affirmé plus tard Mme Le Pen lors d'une conférence de presse au siège du parti à Nanterre. "L'Europe sera au cœur de la prochaine présidentielle", croit Marine Le Pen, qui s'exprimait devant une nouvelle affiche frontiste : "Brexit, et maintenant la France !"

Elle a répété sa volonté d'un référendum sur l'appartenance de la France à l'UE si elle était élue présidente après "six mois" de négociation avec Bruxelles. La dirigeante d'extrême droite a une nouvelle fois fait de l'UE la clé de voûte des maux qui accablent la France : "Toute possibilité d'action dépend essentiellement des choix européens aujourd'hui dans tous les domaines", a-t-elle dit.

D'abord sur Twitter, puis ensuite au micro de i-TÉLÉ, le vice-président du FN Florian Philippot a également exprimé sa joie. "Nous sommes très heureux, d'abord pour les Britanniques qui ont pu faire ce choix démocratique, et puis très heureux pour l'avenir de nos pays, car je pense que cela signifie vraiment la fin de l'Union européenne et la naissance d'une Europe fondée sur les réalités. C'est-à-dire les nations souveraines, libres, qui travaillent ensemble de façon beaucoup plus démocratique et efficace que ce vieux système de l'UE qui est en train de disparaître sous nos yeux. Tout ce que je souhaite pour mon pays, c'est que nous ayons le même référendum."







Sans surprise, la députée du Vaucluse Marion Maréchal-Le Pen exprimait sur les réseaux sociaux le même avis. "Du #Brexit au #Frexit : Il est désormais temps d'importer la démocratie dans notre pays. Les Français doivent avoir le droit de choisir !" tweetait-elle dès l'aube.



Même son de cloche aux Pays-Bas, où le député d'extrême droite Geert Wilders a réclamé ce vendredi un référendum sur une éventuelle sortie de son pays de l'UE. "Les Néerlandais ont le droit à un référendum aussi. Le Parti pour la liberté (PVV) demande ainsi un référendum sur un Nexit, une sortie néerlandaise de l'UE", a-t-il déclaré dans un communiqué.
 
319 commentaires - Brexit : le FN salue une "victoire de la liberté" et appelle à un référendum en France
  • De la Liberté emprisonnée, oui

  • Bon on va le dire différemment pour passer :

    front national ou pas elle a tout dit :

    A quand un référendum en France ?

    Marre de la dictature du 49.3, gauche ou droite même panier de crabes !

  • Plus rétrograde que ce parti, ce n'est pas possible! L'application de leur programme économiste serait un désastre. Ils rejoindraient ainsi les marxistes, qui ont une posture
    comparable. Ces derniers devraient se souvenir de la situation, dans laquelle se trouvaient les démocraties populaires à la chute du mûr de Berlin. Il n'était que de comparer
    l'état de la RDA et celle de la RFA. Sans compter que le marxisme, nous a donné
    Staline, Pol Pot, Mao , Castro tous ces bienfaiteurs de l'humanité. ET bien, maintenant ils font ami ami avec le FN.

  • Madame le Pen se réjouie de la décision de 52% de Britanniques de sortir de l'UE, sortie qu' ils ne sont plus très pressés de confirmer comme l'a laissé entendre un des responsables de ce "Brexit", Boris Jonhson, qui entend ne rien précipiter, c'est tout dire de l'enthousiasme du personnage qui aura la lourde responsabilité de concrétiser par des actes une position qui n'a pas toujours été la même.
    Pendant ce temps les conséquences de ce référendum commence à se présenter : chutes des cours, des monnaies, instabilités économiques etc...
    C'est tout ça que Mme le Pen et son équipe rêve d'infliger aux Français qui n'ont pas besoin de rajouter à leurs difficultés actuelles celles qu'inévitablement une sortie de l'UE leur apporteraient à l'image des bouleversements négatifs que subiront les Britanniques.
    Mme le Pen montre tout son talent de dirigeante incapable de proposer des idées novatrices mais de casser ce qui a été construits avant elle, pendant que son mandat de député Européen lui assure des rentes mensuelles de 12.000 euros, mordant la main qui la nourrit.
    La décence serait de démissionner ou de refuser toute indemnités, elle mettrait ainsi ses actes en adéquations de ses idées..

    D'accord! Oh combien!

  • La victoire du brexit n'ai arrivée que grâce à des mensonges et les gogos se sont fait avoir!..Le discours de la marine est lui aussi plein de nationalisme primaire et de mensonges anti-européens ...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]