Boutih veut "pousser" Valls car il y a "non-assistance à gauche en danger"

Boutih veut "pousser" Valls car il y a "non-assistance à gauche en danger"

Malek Boutih, le 19 novembre 2015, à l'Assemblée nationale

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le jeudi 20 octobre 2016 à 09h40

Cette prise de position aura le mérite de la clarté. Le député PS Malek Boutih ne soutiendra pas François Hollande dans la perspective de l'élection présidentielle de 2017, et entend "pousser" Manuel Valls à se présenter à l'Elysée.

L'ancien président de SOS Racisme souhaite inciter l'actuel Premier ministre à se lancer dans la course car il y a "non assistance à gauche en danger". Quant au cas de François Hollande, "la question qui est posée, c'est quitte ou double. Sincèrement, moi je suis pour le quitte, pas le double", a ainsi déclaré Malek Boutih à l'antenne de RTL, ce jeudi 20 octobre.

Le chef de l'Etat, que M. Boutih a soutenu en 2012, "a le droit de se présenter. Mais on n'est pas obligé d'acquiescer le fait présidentiel, l'obligation de se soumettre aux desiderata d'une personne", a poursuivi le député de l'Essonne, qui s'est "sincèrement effondré" à la lecture du livre "Un président ne devrait pas dire ça", dont les confidences polémiques du président de la République en exercice qu'il contient ont semé le trouble.

Pour Malek Boutih, la solution alternative est limpide : Manuel Valls. "Pour l'instant, (il) ne veut pas. Moi j'ai envie de le pousser en disant: il y a non assistance à gauche en danger", a dit le député de l'Essonne, "fief" électoral du Premier ministre.
 
30 commentaires - Boutih veut "pousser" Valls car il y a "non-assistance à gauche en danger"
  • Pitie on a deja donne,apres l'un ce sera l'autre,au secours trop c'est trop.

  • Et pendant ce temps la France va à vau l'eau comme jamais depuis 2012 ! Dans quel état la future majorité va-t-elle trouver notre pays, notre économie, notre cohésion sociale, tous ces pans de notre Nation si mis à mal par cet exécutif de branquignols ? Mais n'en doutons pas, comme en 2012, ces branquignols revenu dans l'opposition, qu'ils n'auraient jamais dû quitter, prétendront avoir les réponses et les solutions à tout oubliant que ce sont eux qui ont engendré cette situation.

  • La gauche, la vraie, n'est pas en danger ! Seule la caste droite du P.S. des "libéraux-réformistes" s'est coupée de l'électorat de gauche. Il faut donc juste couper cette branche morte, représentée au niveau national par l'actuel exécutif, qui déséquilibre l'arbre ! Un problème : Trouver UN(e) candidat(e) de gauche (Ce qui exclu évidement Hollande, Valls et tout(e) autre ministre du gouvernement Valls) pour fédérer les branches saines après l'élagage salutaire. Pas le plus facile ...

    Oui peut-être mais revenez nous voir en l'an 3997 !

  • Malek Boutih , le seul président de sos racisme qui osa dire qu'il fallait dénoncer tous les racismes , y compris le racisme anti-blanc , ce dont on ne voulut pas entendre parler dans les rangs de celles et ceux qui représentaient ce mouvement , mouvement initié par le sinistre individu qu'est désir ! qui réussit bien mieux que l'homme , trop honnête qu'est Malek Boutih !

  • Ce n'est pas la gauche qui est en danger, mais le P.S.tout seul.
    Quant à Vallls, il est socialiste de droite, c'est à dire du centre, et en fait un homme de droite.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]