Bouleversé, Emmanuel Macron répond à la maman d'une jeune femme autiste

Bouleversé, Emmanuel Macron répond à la maman d'une jeune femme autiste©Wochit

6Medias, publié le samedi 29 juillet 2017 à 14h14

Emmanuel Macron poursuit son combat contre l'autisme. Après avoir reçu à l'Elysée une dizaine d'enfants autistes début juillet en vue du 4e plan national, le président de la République répond à Marie Bardot, la mère de Lily, une jeune femme de 20 ans atteinte d'autisme, révèle site de La Dépêche.

La présidente de l'association "Diamant", distinguée par l'UNESCO, lui avait écrit au sujet d'une école spécialisée qu'elle souhaiterait faire ouvrir, mais qui aurait un coût de 400 000 euros. Alors qu'elle avait déjà envoyé des lettres une centaine de fois à des chefs d'Etat, Marie Bardot aurait enfin trouvé un allié en la personne d'Emmanuel Macron.



Très touché, le président de la République a répondu en personne à la maman dans une lettre datée du 3 juillet mais qui vient d'être dévoilée. "La force de votre témoignage, votre enthousiasme intact malgré les épreuves de la vie, l'amour maternel indéfectible que vous portez à Lily sont autant d'exemples pour toutes les personnes engagées dans le combat pour le bonheur de leur enfant handicapé (...) Nous attachons beaucoup d'importance avec mon épouse à la politique du handicap", écrit-il dans le courrier dévoilé par le site de La Dépêche. C'est désormais la secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées Sophie Cluzel qui est chargée du dossier.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
333 commentaires - Bouleversé, Emmanuel Macron répond à la maman d'une jeune femme autiste
  • L'autisme a été fort longtemps mal interprété créant de surcroît chez les parents un sentiment de culpabilité car on accusait leur

    éducation d'être la cause de cette maladie. Beaucoup se sont tournés vers l'étranger, la Belgique par exemple, pour avoir un peu

    d'aide... Souhaitons, plutôt que de critiquer, que la France rattrape son retard dans ce domaine et aide la recherche à progresser,

    à la détection précoce chez l'enfant et trouve, si cela est possible, le moyen d'y mettre fin.

  • J'ai oublié, nos anciens pris en charge dans un EHPAD. Surtout que la journée de pentecôte était soit disant pour eux...

  • Prendre en charge l'autisme c'est parfait, mais nos anciens eux n'ont pas cette chance....

  • Son programme, être bouleversé par tous ceux qui ne peuvent pas s'en tirer tout seul. C'est bouleversant cette histoire de fric.

  • les 14 millions de retraités ( la génération MITTERRAND, retraite à 60 ans, certains sont partis à 55 ans voir 50 ans pour d'autres) qui profitent de l'argent des actifs qui font tourner la FRANCE sont les enfants gatés de la nation et en plus ils se plaignent toujours comme tout les enfants rois, alors quand le président s'occupe de quelque chose qui lui tient à coeur ils pourraient au moins avoir la décence de se taire au lieu de pleurer sur leur sort et de critiquer une bonne action si ils ne veulent pas le féliciter!

    à aretonchar...

    Vous semblez en vouloir ...aux retraités. Je crois que l'autisme est un problème qui a beaucoup de retard en France

    et qu'il est bon d'en parler et d'agir.