Bouleau, Coudray et Pujadas taclés par Emmanuel Macron

Bouleau, Coudray et Pujadas taclés par Emmanuel Macron©Wochit

6Medias, publié le mercredi 18 octobre 2017 à 19h30

Emmanuel Macron accordait dimanche soir une grande interview télévisée en direct sur TF1 et LCI. L'occasion pour le chef de l'État de défendre ses réformes et de s'expliquer sur les récentes polémiques le concernant. Mais à la fin de cet entretien, le président de la République aurait confié à ses proches sa "frustration", révèle ce mercredi Le Canard Enchaîné.



Emmanuel Macron regretterait d'avoir "passé trop de temps à parler du bordel". Et le chef de l'État n'a pas manqué non plus de pointer du doigt ses interviewers : Gille Bouleau, Anne-Claire Coudray et David Pujadas, sous-entendant qu'ils avaient "peut-être mal géré leur temps". "Ils avaient leur film à 21h15 et leur écran de pub avant", aurait déploré le chef de l'État, se réjouissant tout de même d'avoir "bien répondu aux questions et fait de la pédagogie".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
48 commentaires - Bouleau, Coudray et Pujadas taclés par Emmanuel Macron
  • un debat nul , encore rien de concrer pur les ouvriers , et les retraiters !

  • Il est vrai que les journalistes étaient «  absents »....

  • Il a toujours raison, tout le temps, contre tout le monde, c'est son côté petit prof, donneur de leçons. Avec lui y'a pas de dialogue, juste des monologues. Pas de remise en cause, pas de regrets, pas d'excuses, il assume tout et méprise les autres, y compris les journalistes chez qui maman adore pourtant se répandre pour parler de sa vie, de son œuvre.

  • Lorsque l'on veut répondre aux questions, encore faut-il les écouter jusqu'au bout et ne pas couper ses interviewers à tout bout de champ. Nous avons enfin découvert la vrai méthode Macron dictateur......

  • M.Le Président,
    Vous nous fatiguez déjà.