Boris Vallaud sur Emmanuel Macron : "On peut être jeune et incarner une politique rance"

Boris Vallaud sur Emmanuel Macron : "On peut être jeune et incarner une politique rance"
Le jeune député incarne la nouvelle génération socialiste (photo d'illustration).

Orange avec AFP, publié le dimanche 03 septembre 2017 à 18h14

Interrogé sur Emmanuel Macron dimanche, dans Le Grand Rendez-Vous d'Europe 1 avec Les Echos et CNews, Boris Vallaud n'a pas mâché ses mots. "On peut être jeune et incarner une politique rance", a notamment déclaré le député de la Nouvelle Gauche (ex-PS).



"La différence entre le Parti socialiste qui se reconstruit et la nouvelle offre politique, c'est qu'on ne confond pas la mode et la modernité", explique ainsi l'élu.

Emmanuel Macron "a construit une forme de mythologie autour de cette modernité", dénonce-t-il encore.

"J'AURAIS PU ÉCRIRE LA MÊME CHOSE EN UN APRÈS-MIDI"

"Ce n'est pas être moderne que de brûler tout ce en quoi on a cru. Ce n'est pas être moderne que de remplacer un système de parti par un système de clan", souligne l'ancien directeur de cabinet d'Arnaud Montebourg, qui souhaite s'imposer comme une figure montante de l'opposition à Emmanuel Macron.

Boris Vallaud a aussi sévèrement critiqué la faiblesse de la réforme du Code du travail. "En compilant les notes de la direction du Trésor, j'aurais pu écrire la même chose en un après-midi", ironise-t-il.

Le député de la Nouvelle Gauche a profité de cet entretien pour annoncer qu'il n'irait pas manifester contre les ordonnances réformant le code du travail, pas plus le 12 septembre à l'initiative de la CGT que le 23 septembre à l'initiative de La France insoumise.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU