"Bordel", "premiers de cordée", "poudre de perlimpinpin"... Les mots de Macron en 2017

"Bordel", "premiers de cordée", "poudre de perlimpinpin"... Les mots de Macron en 2017
Emmanuel Macron le 22 décembre 2017 à l'Élysée.

Orange avec AFP, publié le lundi 01 janvier 2018 à 07h00

RÉTROSPECTIVE. Le chef de l'État s'est illustré à plusieurs reprises, depuis son élection, avec ses expressions surannées ou petites phrases polémiques.


Dernière phrase très commentée en 2017 : Emmanuel Macron a plaisanté sur les problèmes de coupures d'électricité à l'université de Ouagadougou durant sa visite au Burkina Faso fin novembre.
Des propos qui ont amusé son homologue burkinabé, Roch Marc Christian Kaboré.
Mais qui ont suscité des critiques en France, certains accusant le chef de l'État de mépris ou de racisme.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
63 commentaires - "Bordel", "premiers de cordée", "poudre de perlimpinpin"... Les mots de Macron en 2017
  • Que ça nous plaise ou non Macron est là pour cinq ans alors laissons le bosser. D'ailleurs le pseudo premier opposant à part ses pseudos bons mots sait parfaitement qu'il ne peut rien faire d'autre que de, si il veut sembler médiatiquement exister encore un peu, vociférer.

  • Les pleureuses premières de cordée, en ce mardi 2 janvier, sont de sortie. Si vous avez lamentablement foiré votre vie Macron n'y est pour rien il fallait vous bouger le cul.

  • MELANCHON....depeche toi

  • MACRON est comme ma chasse d'eau en regression,manuel et j'aurais pour faire des economies en mettant l'eau du rasage et vaisselle double facture car "efidis sur l"annéee 2017 n"a toujours pas appilquer le reliquat charges d'eau individuelle surtout qu'au lieu de 4 ON est plus que deux et je fais mes besoins dans le café de boulogne et non a Issy"veolia" tranchera

  • Que du mépris et de l'arrogance !!! Retraitée il peut attendre longtemps avant que je vote pour ce banquier.