"Bientôt les camps" : menaces antisémites contre Yaël Braun-Pivet, l'Assemblée suspend sa séance

"Bientôt les camps" : menaces antisémites contre Yaël Braun-Pivet, l'Assemblée suspend sa séance
Yaël Braun-Pivet, en mars 2020, à l'Assemblée nationale

, publié le jeudi 18 février 2021 à 19h20

Le ministre de la Justice a aussitôt condamné des propos "à vomir".

La députée LREM Yaël Braun-Pivet, présidente de la commission des Lois, a annoncé jeudi qu'elle allait déposer plainte pour un mail d'injures et menaces à caractère antisémite, après lequel elle a reçu le soutien de l'Assemblée dans son ensemble. "'Youpine', 'prépare-toi, bientôt les camps à nouveau'.

Face à de telles immondices: dénoncer, porter plainte, ne jamais rien laisser passer", écrit la députée sur Twitter.  Le mail, reçu jeudi, fera l'objet d'une plainte dans les heures qui viennent, selon son cabinet. 

Le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti a indiqué devant l'Assemblée que le procureur de la République de Paris avait décidé d'ouvrir une enquête. "Ces propos sont à vomir (...) ces injures sont adressées à la Nation toute entière", et "je le souhaite de tout coeur: justice sera faite", a-t-il ajouté alors que Mme Braun-Pivet se trouvait dans l'hémicycle.

Le président de séance David Habib (PS) avait tenu auparavant à dénoncer des "propos abominables", et proposé une suspension des travaux pour marquer la "désapprobation" des députés et en parler avec le ministre. 

"Dans le pays, il y a des femmes et des hommes victimes des mêmes expressions de racisme, d'antisémitisme" et "il n'est plus question" de les accepter, avait ajouté David Habib. 


De l'extrême gauche à l'extrême droite, plusieurs députés de tous bords avaient ensuite pris la parole dans le même sens. "Le fascisme, il rampe (...) il se banalise", a pointé le patron des députés LREM Christophe Castaner.  "Ma famille est venue en France pour fuir les nazis dans les années 30", a retracé Mme Braun-Pivet, se disant "particulièrement émue" de voir "la représentation nationale unie" ce jour.   

"Infâme et insupportable. Tout mon soutien chère Yaël Braun-Pivet", a aussi tweeté le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin. "Le mal absolu, c'est vous, la finance internationale youpine qui détruisez les peuples. Et puis Marine fera le boulot", peut-on lire dans cet email adressé à Mme Braun-Pivet.


En juillet 2018, Yaël Braun-Pivet, alors co-rapporteure LREM de la commission d'enquête sur l'affaire Benalla à l'Assemblée, avait déposé plainte pour des injures sexistes et des menaces à caractère antisémite, après des dizaines de messages, notamment sur Twitter. Trois personnes seulement avaient pu "être identifiées et avaient fait l'objet de contraventions de quatrième classe", indique l'entourage de Mme Braun-Pivet. 
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.