Béziers : la nouvelle campagne d'affichage polémique de Robert Ménard

Béziers : la nouvelle campagne d'affichage polémique de Robert Ménard
L'affiche commandée par la mairie de Béziers a provoqué la colère du préfet de l'Hérault, le 18 septembre 2017.

Orange avec AFP, publié le mardi 19 septembre 2017 à 10h25

Robert Ménard est un habitué des campagnes d'affichage polémiques dans sa ville de Béziers. Sa dernière production ne déroge pas à la règle et a provoqué la colère du préfet de l'Hérault, qui dénonce lundi 18 septembre une affiche "scandaleuse".

"Dotations, emplois aidés, logement, subventions...

L'État étrangle nos communes", clame l'affiche placardée par la mairie (proche du FN) de Béziers. Sur un fond violet, on voit un homme, les yeux exorbités, en train d'étrangler une femme. Le tout dans une ambiance de bandes-dessinées des années 50.


"Cette affiche est scandaleuse, s'est insurgé dans un communiqué le préfet de l'Hérault, Pierre Pouëssel. Elle exalte la violence et la haine. Par son graphisme, elle rappelle des propagandes d'un autre temps qui ont fini dans les poubelles de l'histoire. En bref, elle contient tous les ingrédients d'un populisme de caniveau que le maire de Béziers cultive sans vergogne."

Le Mouvement des jeunes socialistes de l'Hérault a également réagit, déplorant que "à banaliser encore plus qu'ils ne le sont déjà les comportements de violences et de domination des hommes envers les femmes, cette campagne est complice de ces derniers."

Robert Ménard a déjà fait polémique à plusieurs reprises, notamment avec des affiches contre les migrants, contre le mariage homosexuel, ou encore pour promouvoir l'armement de la police municipale de la ville.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU