Bernard Tapie n'est plus vraiment «sauvegardé»

Bernard Tapie n'est plus vraiment «sauvegardé»

Bernard Tapie avec l'avocat Hervé Temime, le 12 mars 2015.

Libération, publié le jeudi 12 avril 2018 à 15h54

Promis juré, Bernard Tapie «va rembourser», c'est lui qui le proclame. Mais quand ? Jeudi, la cour d'appel de Paris, saisie par le parquet, a annulé le «plan de sauvegarde» aux petits oignons que lui avait mitonné en juin 2017 le tribunal de commerce en première instance: remboursement étalé sur six ans, rien à payer la première année. Sa «probabilité d'exécution n'apparaît pas sérieuse», tranche l'arrêt de la cour, faute de «liquidités disponibles significatives» ou d'un «prévisionnel pertinent».

L'équation est a priori simple. Le CDR (organisme public chargé de solder les anciens litiges entre l'homme d'affaires et le Crédit lyonnais) brandit une créance de 440 millions d'euros: soit les 404 millions de dommages et intérêts que lui avait adjugés en 2008…

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.