Bayrou a "honte" des propos rapportés de Griveaux sur les "gars qui fument des clopes"

Bayrou a "honte" des propos rapportés de Griveaux sur les "gars qui fument des clopes"
François Bayrou, président du MoDem, à Paris le 22 mai 2018

, publié le dimanche 04 novembre 2018 à 16h10

Le président du MoDem a fustigé le porte-parole du gouvernement qui, selon le JDD, avait parlé de Laurent Wauquiez comme étant le candidat "de ceux qui fument des clopes et roulent au diesel".

C'est une petite phrase qui continue de faire des remous. François Bayrou a exprimé sa "honte" concernant une petite phrase attribuée à Benjamin Griveaux.

Selon le Journal du Dimanche du 28 octobre, le porte-parole du gouvernement avait glissé à propos de Laurent Wauquiez, président du parti Les Républicains : "Son ticket carburant, c'est de la subvention à la pollution. Wauquiez, c'est le candidat des gars qui fument des clopes et qui roulent au diesel".

"Cette phrase m'a fait mal, d'une certaine manière, elle m'a fait honte", a déploré François Bayrou, maire de Pau lors d'une interview accordée dimanche 4 novembre à France Inter et Le Monde. "Parler de la France, comme parler du peuple, comme des gens qui seraient réduits à cloper ou à rouler au diesel, comme si c'était une infamie de rouler au diesel. (...) J'ai trouvé dans cette phrase le contraire de ce que nous avons voulu bâtir avec le président de la République", a continué l'éphémère ministre de la Justice au début du mandat d'Emmanuel Macron.



Et d'ajouter : "L'élection d'Emmanuel Macron, elle s'est faite précisément sur l'idée qu'on allait rompre avec cette manière de couper le pays en deux, avec les gentils chic d'un côté et les désagréables pas chic de l'autre. Il est temps que s'exprime dans la majorité tous ceux qui refusent cette rupture".

La phrase polémique avait provoqué l'ire des Républicains. Laurent Wauquiez y avait vu un "mépris" de la part du secrétaire d'État, lequel a depuis nié avoir tenu ces propos.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.