Banlieues : un sentiment d'abandon

Banlieues : un sentiment d'abandon©MAXPPP

franceinfo, publié le jeudi 12 avril 2018 à 00h08

À 45 minutes en train de Paris, la commune de Val-de-Reuil (Eure) comprend 16 000 habitants et 60% de logements sociaux. Ceux qui y vivent se disent des "oubliés de la République". L'organisme HLM local est au bord de la faillite. Le collège de la ville va fermer à la rentrée. Des banderoles "SOS" ou encore "collège à vendre" s'affichent aux fenêtres. Les parents et les professeurs appellent au secours.

Un taux de chômage de 25% à Val-de-Reuil

Les maisons en chantier dans la commune vont-elles trouver preneurs ? Avec la fermeture du collège, rien n'est moins sûr. Le maire attend toujours l'argent de l'État pour rénover les vieux immeubles. Pour lui, la République délaisse les banlieues. L'emploi est un autre problème, ici le taux de chômage est de 25%. Un plan de bataille…

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.