Bac et entrée à l'université : faible participation pour la première mobilisation nationale

Bac et entrée à l'université : faible participation pour la première mobilisation nationale

Lors de la manifestation contre les réformes prévues par Jean-Michel Blanquer, jeudi à Paris.

Libération, publié le jeudi 01 février 2018 à 18h57

Ils étaient plusieurs milliers (2 400 selon la police, 10 000 selon les organisateurs) à manifester jeudi après-midi à l'appel de plusieurs syndicats de lycéens, d'étudiants, de parents et d'enseignants dans les rues de Paris, entre l'université de Jussieu et la Sorbonne, pour dénoncer la réforme de l'entrée à l'université et celle du baccalauréat. Le premier syndicat chez les enseignants du supérieur (Snesup-FSU), l'organisation étudiante Unef, les syndicats lycéens UNL et SGL, les syndicats FO, CGT, SUD et d'autres réclament le retrait du projet de loi sur les nouvelles modalités d'accès à l'université, jugées sélectives, incarnées par la nouvelle plateforme d'inscription Parcoursup lancée il y a dix jours. Ils ont été rejoints par la FCPE, première…

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Bac et entrée à l'université : faible participation pour la première mobilisation nationale
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]