Avocat, maire de Paris... Que va faire Edouard Philippe après Matignon ?

Avocat, maire de Paris... Que va faire Edouard Philippe après Matignon ?©Wochit

6Medias, publié le dimanche 24 février 2019 à 09h30

Nommé à Matignon dans les tout premiers jours du quinquennat d'Emmanuel Macron, Edouard Philippe pourrait-il tirer sa révérence et quitter la vie publique ? Cette possibilité, l'ancien maire du Havre l'a évoquée très sérieusement.

"Moi, il y aura un avant et un après... Je sais très bien ce que je ferai après avoir été Premier ministre.

Ça n'aura pas grand-chose à voir avec la politique et ça m'ira très bien", déclarait Édouard Philippe il y a une dizaine de jours, sur LCI. "C'est un job de dingue, il a pris tous les coups. Il a joué les fusibles à fond", constate d'ailleurs un député LREM dans les colonnes du Parisien ce dimanche 24 février. Parmi les épreuves qu'a eu à affronter le chef du gouvernement, l'épisode de la taxe carbone - dont il annonçait la seule suspension avant que l'Élysée évoque une annulation - ou les nombreuses rumeurs de remaniement.

Un de ses proches affirme que le Premier ministre "a envie de continuer à Matignon, mais il est lucide. Si Macron veut vraiment faire un acte 2 de son quinquennat, est-ce qu'il peut le faire en conservant son Premier ministre ?" La même source indique également : "On sent aussi que ça tire un peu entre Matignon et l'Élysée..." D'ailleurs, un député de la majorité croit savoir que certains "ne le voient pas finir l'année. Il est tellement passé dans l'essoreuse..." L'intéressé, lui, voudrait pourtant "être [Premier ministre] le plus longtemps possible !" à en croire ce qu'affirme un membre du gouvernement au Parisien. Et pour cause : "On est quand même un peu redescendu en termes d'incertitude sur le remaniement", constate un parlementaire. D'autant qu'Emmanuel Macron n'a pas l'embarras du choix pour remplacer son numéro deux : "Si Jean-Yves Le Drian, c'est le seul recours... on est quand même ultra bas", lance une élue face aux rumeurs qui prêtent à l'ancien ministre hollandien, actuellement aux Affaires étrangères, une destinée à Matignon.

 "Ça l'amuse d'entretenir un certain mystère"

Se pourrait-il, aussi, qu'Edouard Philippe pose ses valises à l'Hôtel de Ville de Paris ? "C'est une douche glacée pour eux. Tous ceux qui fantasmaient là-dessus en sont pour leurs frais, ce ne sera pas le cas !" annonce l'un de ses amis. Un son de cloche similaire à ce qui se dit à Matignon : "Sur Paris, il s'est déjà exprimé un nombre incalculable de fois pour dire qu'il n'irait pas ". Mais chez les élus de la capitale, on semble toujours vouloir y croire. "Parler d'arrêter la politique, c'est juste une façon pour lui de faire retomber la pression, de se retrouver moins exposé. Il ne laisse rien paraître, il ne se confie pas, mais mon petit doigt me dit qu'il va y aller", plaide ainsi une conseillère d'arrondissement LR auprès du quotidien.

Des propos rapportés du Premier ministre accréditent néanmoins une possible retraite politique : "Il dit qu'il a eu une quarantaine exaltante : maire du Havre de 40 à 46 ans, Premier ministre de 46 ans à... (rires), et qu'après il veut faire autre chose que de la politique. Il dit même qu'une fois qu'on a été à Matignon, on ne peut que descendre, perdre en intensité, même à la mairie de Paris", confie un intime au Parisien. Et s'il se retire effectivement de la vie publique, que fera donc Edouard Philippe ? Son entourage à Matignon n'en dévoile pas grand-chose : "Il nous l'a déjà dit. Mais ça l'amuse d'entretenir un certain mystère". L'un de ses proches se souvient pourtant : "Après la défaite de Juppé à la primaire de la droite, et quand il a su qu'il ne serait plus député après juin 2017 à cause du cumul des mandats, Édouard pensait déjà à intégrer un cabinet d'avocats".

Un retour dans le privé, une arrivée à la mairie de Paris... L'ancien élu, quoi qu'il advienne, changera radicalement de rythme. "Dans sa vie d'après, il y aura beaucoup de livres -à lire ou à écrire-, sa famille, et beaucoup de Sicile", confie, en ce sens, l'un de ses amis.
L'un des membres du gouvernement pense pourtant que "Premier ministre, il veut l'être le plus longtemps possible !" Et pour ceux, à droite, qui voyaient l'actuel Premier ministre terminer à l'hôtel de Ville de Paris, "c'est une douche glacée". "Ce ne sera pas le cas !", assure un ami d'Édouard Philippe même si une conseillère d'arrondissement LR contrebalance dans Le Parisien : "Mon petit doigt me dit qu'il va y aller".

S'il se retire de la vie publique, que fera donc Edouard Philippe ? "Après la défaite de Juppé à la primaire de la droite, et quand il a su qu'il ne serait plus député après juin 2017 à cause du cumul des mandats, Édouard pensait déjà à intégrer un cabinet d'avocats", se souvient l'un de ses proches. Un de ses amis a d'autres pistes : "Dans sa vie d'après, il y aura beaucoup de livres -à lire ou à écrire-, sa famille et beaucoup de Sicile", puisque le Premier ministre est passionné de cette région italienne.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.