Avec les cheminots, Philippe ferme sur sa réforme et pas net sur la dette

Avec les cheminots, Philippe ferme sur sa réforme et pas net sur la dette
Le Premier ministre, Edouard Philippe, et les représentants des syndicats SUD et Solidaires, à Matignon lundi.
A lire aussi

Libération, publié le lundi 07 mai 2018 à 20h46

Pas de quoi éteindre le feu. En recevant tour à tour lundi, pour la première fois depuis le début de la grève, les délégations Unsa, CGT, CFDT, Solidaires et FO pour tenter de désamorcer le conflit à la SNCF, le Premier ministre a au moins répondu à une première attente des cheminots : celle de reprendre en main le dossier. «Le côté positif de la rencontre, c'est que c'est celui qui décide qui nous rencontre», a ainsi souligné Laurent Brun, le secrétaire général de la CGT Cheminots, en quittant Matignon. Voilà pour les réjouissances. Mais pour la centrale de Montreuil, elles s'arrêtent là. «Le Premier ministre n'a pas dit autre chose que ce qu'il avait dit avant qu'on rentre», a regretté Philippe Martinez, le secrétaire général de la confédération.

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.