Aux côtés de Mélenchon, Mathilde Panot vice-présidente des députés LFI

Aux côtés de Mélenchon, Mathilde Panot vice-présidente des députés LFI
La députée du Val-de-Marne Mathilde Panot élue vice-présidente des députés LFI, aux côtés de leur patron Jean-Luc Mélenchon. Photo prise à L'Estaque, près de Marseille, le 22 mai 2019.

AFP, publié le mardi 18 juin 2019 à 14h21

La députée du Val-de-Marne Mathilde Panot a été élue mardi à l'unanimité vice-présidente des députés LFI lors de la réunion du groupe, une nouvelle fonction aux côtés de leur patron Jean-Luc Mélenchon, a-t-on appris auprès du groupe parlementaire.

M. Mélenchon, plutôt en retrait depuis l'échec de LFI aux européennes, "reste au combat", a assuré à l'AFP l'élue âgée de 30 ans. 

Mais, a-t-elle justifié, "on rentre à la mi-mandat et nous voulons être prêts à gouverner" en 2022, d'où cette direction renforcée. "Nous allons continuer à travailler collectivement", a précisé la députée.

Il ne faut pas y voir une mise en retrait de M. Mélenchon, qui "reste président", a confirmé Éric Coquerel.

En outre, "il y a des nouvelles tâches" plaidant pour une vice-présidence: "Il faut faire un travail d'intergroupe avec le nouveau groupe au Parlement européen (la Gauche unitaire européenne, GUE/NGL), et il faut une coordination des députés au vu de la réforme du règlement de l'Assemblée, qui limite amendements et temps de parole" à partir de septembre, a ajouté Mme Panot.

Le groupe LFI, qui comprend 17 députés, avait acté que le vice-président serait une vice-présidente, pour respecter la parité, et elle était seule candidate. 

Membre de la commission du Développement durable, Mme Panot est en pointe sur les sujets environnementaux et avait été membre en 2018 de la commission d'enquête sur la sûreté et la sécurité des installations nucléaires. 

Elle avait été candidate au "perchoir" de l'Assemblée en septembre 2018, et aussi à plusieurs reprises pour devenir vice-présidente de l'Assemblée, sans succès compte tenu du rapport de forces dans l'hémicycle.

Cette ancienne militante associative avait coordonné les groupes d'appui lors de la campagne présidentielle de Jean-Luc Mélenchon. Auparavant, elle avait dirigé l'association Voisin Malin, à Grigny dans l'Essonne, qui vise à développer une solidarité de quartier entre les habitants.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.