Autonomie de la Corse : le gouvernement ouvre les négociations

Autonomie de la Corse : le gouvernement ouvre les négociations

LesEchos, publié le samedi 03 février 2018 à 14h15

Répondre aux besoins prioritaires de la Corse et négocier quelques compromis sur les totems des nationalistes. C'est le double objectif que visait ce lundi à Matignon le Premier ministre, Edouard Philippe, lors de sa rencontre avec Gilles Simeoni, président du Conseil exécutif, et Jean-Guy Talamoni, président de l'Assemblée de Corse. Largement victorieux aux élections de décembre, le duo exécutif de la nouvelle collectivité (fusion du conseil territorial et des deux départements) est arrivé en force à Paris, armés de revendications identitaires. Il a répété devant Edouard Philippe et ses ministres la liste de leurs revendications : l'officialisation de la langue corse, le statut de résident corse, l'amnistie des prisonniers dits « politiques », la reconnaissance du «…

Lire la suite sur LesEchos

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
10 commentaires - Autonomie de la Corse : le gouvernement ouvre les négociations
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]