Politique

Au Vietnam, Joe Biden suspend sa conférence de presse après de curieuses réponses

En difficulté face aux journalistes, le président américain de 80 ans a été contraint d’écourter ses réponses. Ce qui donne du grain à moudre à ses détracteurs, qui pointent son âge et sa fiabilité, rapporte le New York Times.

Joe Biden refait des siennes. En visite diplomatique à Hanoï, au Vietnam, le président des États-Unis s’est illustré lors d’une conférence de presse en multipliant les réponses hasardeuses, rapporte le New York Times, ce lundi 11 septembre 2023. À tel point que la porte-parole de la Maison-Blanche a écourté cette séance de questions-réponses, devenue embarrassante pour le chef d’État démocrate.

Après une salve de questions sur les relations entre les États-Unis et la Chine, ou encore le nucléaire, la situation a pris des atours incommodants à la suite d’une interrogation sur le réchauffement climatique. « Vous savez, c’est… il y a un film sur John Wayne… C’est un éclaireur indien. Je pense que c’était les Apachesune des grandes tribus d’Amérique dans la réserve », a-t-il déclaré, sans lien direct avec la question.

« Je vais me coucher »

Continuant de répondre aux questions, il s’est fendu d’une autre sortie curieuse : « Je ne sais pas pour vous, mais je vais me coucher." La conférence de presse a finalement pris fin avant son terme après une tirade incohérente sur le « tiers-monde ». Une décision actée au haut-parleur par la porte-parole de la Maison blanche Karine Jean-Pierre, qui a remercié les journalistes.

Agé de 80 ans, le prochain candidat démocrate à l’élection présidentielle de 2024 est régulièrement ciblé par ses adversaires républicains, notamment Donald Trump (77 ans), lui aussi prétendant à la Maison-Blanche. Ces derniers lui reprochent son âge et son supposé manque de fiabilité. Mais les critiques viennent aussi du camp démocrate. En juin dernier, le magazine culturel The Atlantic, classé à gauche, avait qualifié Joe Biden de « trop vieux » pour le prochain scrutin. Le président américain avait répondu, en avril dernier, « (se) sen(tir) bien ».

publié le 12 septembre à 16h40, Antoine Grotteria avec 6Medias

Liens commerciaux