Au cœur de «la Mécanique du burn-out»

Au cœur de «la Mécanique du burn-out»

«La Mécanique du burn-out», sur France 5.

A lire aussi

Libération, publié le mercredi 14 février 2018 à 15h09

Thierry, berger, se souvient de l'instant où il a plongé : il roulait une cigarette dans sa voiture et c'est comme si son cerveau s'était arrêté net - il compare cela au début d'une hibernation, comme «une marmotte». Quand il s'est réveillé, il était dans un hélicoptère en route vers l'hôpital, où l'on a d'abord suspecté un AVC.

Jacques, cuisinier, raconte, lui, son alitement comme «une délivrance» - dormir, manger, dormir. Son corps était une maison en ruines : les tremblements, les pertes de poids et de mémoire, le sommeil tourmenté, dans un environnement de stress intense au restaurant. A part bosser, il s'est rendu compte, a posteriori, qu'il ne faisait rien d'autre. Son épouse en est témoin : il en avait même oublié la date d'anniversaire de sa fille. Son…

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Au cœur de «la Mécanique du burn-out»
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]