Attentats dans l'Aude : Florian Philippot réclame des "actes" contre le terrorisme

Attentats dans l'Aude : Florian Philippot réclame des "actes" contre le terrorisme
Florian Philippot, à Arras, le 18 février 2018.

Orange avec AFP, publié le dimanche 01 avril 2018 à 17h19

L'ancien numéro deux du FN demande notamment la fermeture des mosquées salafistes de France.

Invité de "Dimanche en Politique" sur France 3, Florian Philippot a réagi au récent attentat dans l'Aude. Il estime que le président de la République Emmanuel Macron s'est montré "à la hauteur" lors de l'hommage rendu à Arnaud Beltrame aux Invalides mercredi 28 mars.

Pour lutter contre cette "guerre asymétrique" contre les terroristes, le président des Patriotes réclame "un nouveau droit, un Code, une nouvelle législation", qui permettrait de "mettre dehors les fichés S étrangers" et de "déchoir de leur nationalité les fichés S binationaux puis de les expulser".



Son combat pour le Frexit

Il a par ailleurs estimé qu'une éventuelle union des droites rassemblant Marine Le Pen (FN), Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) et Laurent Wauquiez n'aurait "pas de sens". "Je suis en désaccord fondamental avec une stratégie (d'union) que je vois se dessiner" mais "ça ne va pas se faire" car "ils sont trop différents", a-t-il ajouté.

Florian Philippot a également confirmé son intention de mener une liste "en faveur du Frexit (sortie de la France de l'Union européenne)" aux élections européennes de 2019. "Nous ne voulons pas diluer le souverainisme dans l'union des droites".

Le chef de file des Patriotes, qui revendique 7.000 adhérents, a par ailleurs affirmé soutenir "à 100%" le mouvement de grève à la SNCF "contre la libéralisation européenne". "Le tout libéral est en train de dévorer l'Etat", a-t-il estimé.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU