Attentat à Marseille : si le FN était "aux manettes", les victimes "seraient encore en vie", tweete une eurodéputée FN

Attentat à Marseille : si le FN était "aux manettes", les victimes "seraient encore en vie", tweete une eurodéputée FN
Le logo du Front national le 13 octobre 2016.

Orange avec AFP, publié le lundi 02 octobre 2017 à 17h37

RÉACTION. Au lendemain de l'attentat à Marseille, Christel Lechevalier, qui a remplacé Marine Le Pen au Parlement européen, a assuré sur Twitter que cette attaque ne serait pas arrivée avec le Front national au pouvoir.

Dimanche 1er octobre, un homme a tué deux jeunes femmes au couteau sur le parvis de la gare Saint-Charles à Marseille avant d'être abattu par des militaires.

Une attaque revendiquée dans la soirée par le groupe État islamique et qui a suscité de nombreuses réactions politiques.

Emmanuel Macron s'est dit "profondément indigné par cet acte barbare", Jean-Luc Mélenchon a dénoncé un "assassin aussi répugnant que ses motifs" tandis que Nicolas Sarkozy a estimé qu'il ne fallait "rien céder" "face à la barbarie". Le Front national s'est également aussitôt emparé du sujet, Marine Le Pen parlant d'un "acte de guerre".

Lundi matin 2 octobre, l'eurodéputée FN Christel Lechevalier, qui a remplacé la présidente du parti depuis devenu députée du Pas-de-Calais, s'est également exprimée sur le sujet.



Le procureur de Paris François Molins a indiqué lundi midi que l'assaillant était un SDF toxicomane en situation irrégulière, qui avait présenté deux jours avant l'attentat lors de son arrestation pour vol à l'étalage un passeport tunisien en cours d'authentification.

Un tweet repéré par Le Lab d'Europe 1, qui souligne que Marine Le Pen a déjà tenu ce genre de propos. "Avec moi, il n'y aurait pas eu de Mohamed Merah, ni les terroristes migrants du Bataclan et du Stade de France", avait déclaré la patronne du FN le 18 avril 2017, en pleine campagne présidentielle, lors d'un meeting au Zénith de Paris.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU