Attaques terroristes dans l'Aude : le gouvernement à l'épreuve

Attaques terroristes dans l'Aude : le gouvernement à l'épreuve©PHILIPPE WOJAZER / AFP

franceinfo, publié le lundi 26 mars 2018 à 00h03

Après l'émotion, place à aux explications. Deux jours après les attaques terroristes dans l'Aude, beaucoup demandent des comptes au gouvernement. Au Front national, Nicoals Bay demande la démission du ministre de l'Intérieur, chez les Républicains, Laurent Wauquiez reste silencieux, mais Geoffreoy Didier estime que le pire aurait pu être évité. Manuel Valls considère que les plus dangereux des fichés S devraient être placés en rétention administrative.

Les préfets convoqués dès cette semaine
À gauche, Benoît Hamon doute de l'efficacité de la task force, dispositif sensé permettre à l'Élysée de piloter la lutte antiterroriste. Le gouvernement répond qu'il faut rester unis dans l'adversité et, surtout, vigilant. Emmanuel Macron a demandé aux préfets de convoquer…

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
26 commentaires - Attaques terroristes dans l'Aude : le gouvernement à l'épreuve
  • A l'épreuve de QUI et de QUOI ?
    Nous n'avons rien vu ou aperçu de son action ?
    Tout est basé sur le laxisme, comme pour les migrants et sans papiers ?
    Sauf pour les retraités ou la diminution des retraites est active par l'augmentation de la CSG ?
    Ils sont très sociaux dans ce gouvernement de millionnaires ?

  • Il faut arrêter d'enfumer les français , avec des discours qui ne mènent à rien , ce qu'il faut pour notre pays , c'est frapper un grand coup en bannissant du territoire français tous ceux qui qui se sont radicalisés et leurs complices, les fichiers "S", sinon nous allons continuer à compter nos morts.

  • Derrière les trémolos de façade, il y a la triste réalité de la sinistre politique menée par macron et SON gouvernement !!!!!
    Le cynisme de nos dirigeants n’a vraiment aucune limite. Alors que toutes les victimes d’attentats sont tombées sous les coups des fous d’Allah, alors que le terrorisme prospère sur le terreau de l’immigration de masse et sur la lâcheté de nos élites, tout est fait pour encourager la déferlante migratoire qui va tout balayer sur son passage.
    Exemples de ce que nous concocte macron : 1) Cours de français à des étrangers présents depuis 5 ans en France mais qui ne parlent toujours pas notre langue !! 2) Bourses accordées aux migrants alors qu’on diminue l’APL de nos étudiants. 3) Ouverture de la fonction publique non régalienne aux étrangers (Poste, SNCF etc. ) alors que nous avons 6,5 millions de chômeurs. 4) Accès aux professions de santé facilité pour les réfugiés alors que nos enfants subissent le numerus clausus. 5) Suppression de taxes pour les employeurs qui embauchent des réfugiés. 6) Prime de 1000 euros par migrant pour les communes qui logent des réfugiés. 7) Création d’un crédit d’impôt pour les foyers logeant des migrants. 8) Interdiction par l’UE de pratiquer des tests osseux sur les mineurs pour vérifier leur âge, alors que 70% d’entre eux sont majeurs.
    Nombre de mineurs isolés en 2017 : 27 000, on en attend 40 000 en 2018. Coût pour les départements 60 000 euros par mineur ! Soit un coût de 2,4 milliards en 2018. Regroupement familial élargi accordé aux mineurs isolés ( parents, frères, sœurs qui eux-mêmes sont éventuellement mariés ) Ce qui signifie que les millions de Français en attente d’un logement social depuis des années, paient des impôts pour financer la priorité accordée aux migrants fraîchement arrivés !

  • Des enfants de coeur pas du tout à la hauteur de leur responsabilité ; il faut qu'ils laisse la place à plus compétent qu'eux !!!!!!!!!

  • Le couple fiché S et laissé sans surveillance.On voit le résultat.
    La démission du ministre de l'intérieur serait un minimum.
    Retrait de la double nationalité et expulsion de tous les fichés S de nationalité étrangère.
    Ça,ce serait une vraie décision de la part de nos politiques,mais en ont-ils le courage?