Attaque au couteau à Nice : "C'est la France tout entière qui est attaquée", estime François Hollande

Attaque au couteau à Nice : "C'est la France tout entière qui est attaquée", estime François Hollande
François Hollande, le 11 février 2020 à Paris.

, publié le jeudi 29 octobre 2020 à 11h58

Après l'attaque qui a fait trois morts, l'ancien président a appelé jeudi matin à "montrer du courage de l'unité et de la cohésion" et à "des réponses de fermeté nécessaires".

Trois personnes ont été tuées, dont deux dans la basilique Notre-Dame, jeudi 29 octobre en plein coeur de Nice lors d'une attaque au couteau dont l'auteur a été interpellé. "C'est une nouvelle horreur qui frappe notre pays, après beaucoup d'autres, et notamment à Nice", a déploré François Hollande sur Europe 1.

"Une fois encore, Nice est frappée. Mais c'est la France tout entière qui est attaquée", a estimé l'ancien président de la République.



"Après avoir été le président qui a vécu, avec les Français, une série d'attentats, je veux que nous puissions, dans cette période, montrer du courage, de l'unité, forcément, et de la cohésion. Et avoir les réponses de fermeté nécessaires", a-t-il poursuivi.

Pour l'ancien chef de l'Etat, l'assaillant, qui a été neutralisé 10 minutes après la tuerie, veut une nouvelle fois "créer un climat de terreur". "En plus, dans une église, peut-être pour rappeler qu'il y aurait je ne sais quelle guerre de religion à l'échelle du monde. Ce que nous devons refuser", a-t-il martelé. 

Nice a déjà été endeuillée par un attentat le 14 juillet 2016 sur la promenade des Anglais qui avait fait 86 morts. Un attentat survenu après ceux du 13 novembre 2015 en région parisienne et en janvier 2015 à Charlie Hebdo et l'Hyper Casher de la porte de Vincennes.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.