Assemblée nationale : Mounir Belhamiti restitue son siège à François de Rugy et confie sa frustration

Assemblée nationale : Mounir Belhamiti restitue son siège à François de Rugy et confie sa frustration
François de Rugy à l'Assemblée nationale, le 13 mars 2019.

, publié le mercredi 28 août 2019 à 11h35

Le député de Loire-Atlantique regrette ne pas pouvoir mener à bien les projets dans lesquels il s'était investi pendant sa suppléance. 

Un mois après sa démission du ministère de la Transition écologique, François de Rugy a retrouvé son siège de député de Loire-Atlantique à l'Assemblée nationale. Son suppléant, Mounir Belhamiti, a donc quitté le Palais Bourbon.

Le jour de la démission de François de Rugy, le 16 juillet dernier, Mounir Belhamiti avait publié un communiqué saluant "une décision que je respecte et qui traduit le sens des responsabilités que je lui connais".

"Cette décision mettra fin à ma fonction de député dans un mois", écrivait-il.

"J'ai exercé cette fonction depuis le premier jour, en fidélité à mes valeurs, et avec ce qui a toujours nourri mon engagement : la volonté d'être utile à mon territoire, aux habitants de Nantes, Orvault et Sautron, et de participer activement à la mise en œuvre du projet présidentiel", soulignait-il.


Mounir Belhamiti a confié sa frustration au Parisien, mercredi 28 août. "Je me sens coupé dans mon élan. J'étais à fond pendant ces mois de suppléances. Je me suis beaucoup investi sur des projets comme la loi Santé, ou la réforme de la Justice", a regretté celui qui est redevenu simple conseiller municipal de Nantes. 

"On doit céder à l'urgence. Pas le temps de faire le service après-vente auprès de ses administrés", a-t-il également déploré.

François de Rugy a démissionné le 16 juillet après une série de révélations de Mediapart : dîners fastueux organisés alors qu'il présidait l'Assemblée, photos de homards et grands crus à l'appui ; utilisation contestée de ses frais de mandat de député ; coûteux travaux dans son logement de fonction ; logement à vocation sociale loué à Nantes...
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.