Assemblée nationale : des "cris de chèvre" pendant l'intervention d'une députée LREM

Assemblée nationale : des "cris de chèvre" pendant l'intervention d'une députée LREM
L'Assemblée nationale en séance (illustration).

Orange avec AFP, publié le jeudi 03 août 2017 à 22h05

Après les caquètements de poule contre l'écologiste Véronique Massonneau en 2013, un député a imité une chèvre à l'Assemblée nationale pendant la prise de parole d'une élue LREM, jeudi 3 août, rapporte Le Lab d'Europe 1.



En plein débat sur le projet de loi pour la confiance dans la vie politique, la députée de la 2ème circonscription de la Drôme, Alice Thourot, prend la parole pour défendre le texte de la majorité.

En pleine intervention, alors qu'elle fustige "la mauvaise foi patente" de ses collègues, un député se met à bêler dans l'Hémicycle.



Un cri qui s'entend faiblement sur l'enregistrement audio de la séance (ici à 20 secondes ndlr), mais dénoncé par plusieurs députés.

"MISOGYNIE ORDINAIRE"

Le premier a réagir est le député LREM Olivier Damaisin, qui accuse un élu Les Républicains d'être à l'origine du cri. "Scandaleux", "une honte !", s'indigne-t-il sur Twitter.



Jean-Luc Mélenchon a également réagi en dénonçant la "misogynie ordinaire à l'Assemblée nationale".



La principale intéressée, Alice Thourot, a confirmé l'incident sexiste en tweetant : "Misogynie, cris de bêtes, propos déplacés... Est-ce donc cela le 'professionnalisme' qui nous ferait tant défaut ?!".



DES SANCTIONS PROMISES PAR FRANÇOIS DE RUGY

Le président de l'Assemblée nationale François de Rugy a par ailleurs exprimé son soutien.



Ce dernier a assuré que l'auteur des bêlements était actuellement recherché et qu'il sera "sanctionné".

Contacté par L'Obs, le président du groupe LREM à l'Assemblée, Richard Ferrand, "appelle une sanction" pour ce nouvel épisode "misogyne" et "honteux" à l'Assemblée nationale.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
465 commentaires - Assemblée nationale : des "cris de chèvre" pendant l'intervention d'une députée LREM
  • Je pense que c'était plutôt une imitation du cri du mouton et de la chevre et que cela n'avait rien d'une attaque sexiste. Ce député souhaitait peut-être faire comprendre que tous les députés LREM sont des moutons et qu'ils font ce que Macron leur dit de faire, comme les moutons qui obéissent aux ordres du berger. Mais peut-être n'a-t-on pas le droit de le dire.

  • L'assemblée nationale prend l'allure d'une réunion de supporters de Foot !

    Il vaut mieux les supporters de Foot que des députés voyous prêts à fendre le crâne de nos citoyens avec leurs casques motos...

    bien dit mp46 et bien dit aussi Esope

    Supporters de foot ou armés d'un casque où est la différence ?

  • Et dire que cette personne ne risque rien car tout le monde sait qui il est ...bref des comportements de ce genre ça fait vraiment peur

  • ces types sont des drolets, ils ne prennent plus la peine de nous faire croire qu'ils sont sérieux.
    j'ai peur.

  • Le roi de l’imitation : il sait faire la différence entre une chèvre, un bouc, un mouton, une brebis...

    Je ne vois donc pas en quoi il peut y avoir misogynie, c’est uniquement un problème de surchauffe de ceux qui ont interprété ça...