Arrivé à l'Hôtel de Ville de Paris, Emmanuel Macron s'offre un bain de foule

Arrivé à l'Hôtel de Ville de Paris, Emmanuel Macron s'offre un bain de foule
A lire aussi

Source : BFMTV, publié le dimanche 14 mai 2017 à 17h43

La maire de Paris Anne Hidalgo a accueilli Emmanuel Macron sur le parvis de l'Hôtel de Ville. Le chef de l'État s'est offert un long bain de foule sur place, multipliant les poignées de mains et les photos.



Le président doit ensuite s'entretenir en privée avec la maire de Paris, puis prononcer un discours dans la salle des fêtes de l'Hôtel de ville.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
167 commentaires - Arrivé à l'Hôtel de Ville de Paris, Emmanuel Macron s'offre un bain de foule
  • Maintenant stop le tralala au boulot qu'aurait-on dit si Sarkozy en avait fait de même.

    Question: combien d'emplois sauvaient hier?

  • Les gens sont friands de faire de certaines personnes des icones et les journalistes jubilent, les médias façonnent les esprits à aimer l'autre plutôt que soi et le paraître ne connaîtra pas de chômage car toute les couches de la population se sont fait apprivoiser pour nourrir l'inconnu.

  • Macron fait sensation avec une journée qui coûte des millions d'euros aux contribuables !

    Si Sarkozy en avait fait de même .............................

  • C'est vous qui le dite que ce couple c'est sensation. Les journalistes nous bassinent d'abord avec MACRON et ensuite c'est le couple. Attendez la suite.

  • saint MACRON le sauveur des veaux est arrivé , et la FRANCE va passer de la nuit au jour , attendez la suite , CSG TVA et nivellement par bas , la suite du programme de HOLLANDE qui doit se tordre de rire en voyant ce peuple versatile .

    Les moutons viendront par milliers et bien plus pour attendrir les veaux et les convertir au joie d'être domestiqué à la mondialisation.

    Pas digéré la lamentable prestation de ta cheffe un mercredi soir...