Arnaud Montebourg commente le couac avec Guy Bedos

Arnaud Montebourg commente le couac avec Guy Bedos©Closer

Closer, publié le mardi 03 janvier 2017 à 07h57

Arnaud Montebourg est revenu sur LE couac de la journée ce lundi 2 décembre sur le plateau de C à vous sur France 5.
C'est LE couac de la journée.

Ce lundi 2 décembre, Arnaud Montebourg présentait à la presse son organigramme de campagne pour la primaire de la gauche. Au sein de son équipe, il était annoncé un président du comité de soutien : Guy Bedos. Un poste assez surprenant pour l'humoriste impertinent, qui n'a jamais caché son soutien à la gauche et à Arnaud Montebourg, dont il est le grand ami.

Sauf que, coup de théâtre en fin de journée : interrogé par le Figaro, le saltimbanque a refusé le poste proposé par le candidat à la primaire socialiste. "Je vais le soutenir, mais je veux rester indépendant. Je voterai pour lui, mais je ne veux pas avoir de rôle officiel dans la campagne", a-t-il précisé, interrogé par le Figaro.



"J'accepte pour ne pas gêner Arnaud"
Troisième retournement de situation quelques heures après : Guy Bedos accepte finalement d'être le président du comité de soutien de l'ancien ministre de l'Economie. "J'accepte pour ne pas gêner Arnaud, car je l'aime beaucoup", a-t-il évoqué interviewé par RTL, sans grand enthousiasme.
Invité sur le plateau de C à vous, Arnaud Montebourg a tenu à mettre les choses au clair. "Son soutien est précieux et je l'en remercie", a commencé le candidat. "Guy m'a dit 'tu te rends compte, je vais être président avant toi !'" a justifié Arnaud Montebourg. Puis de se défendre : "je ne me serais pas permis de le mettre président du comité de soutien sans son accord". Voilà qui est dit.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
239 commentaires - Arnaud Montebourg commente le couac avec Guy Bedos
  • toutes ces stars qui soutiennent les politiques en échanges d'avantages une fois élu malheureusement dessert le politique;on n'élit pas guignol mais quelqu'un de compétent, pas un amuseur public

  • Il a raison de refuser ce poste mais il pourra briguer celui de la culture au cas, improbable, où son ami Montebourg serait élu.

  • rigolons rigolons ça en en vaut vraiment le coup et la on ne paie pas pour voir

  • un intermittent du spectacle qui touche le chomage et des subventions quand il se produit dans les régions payer par nos impots locaux
    il avait reçu une subvention quand il était passé dans la région de NA

  • Bedos est adoré par certains mais détesté par autant d'autres, donc bénéfice net que dalle pour Arnaud.