Ariane Fornia, qui accuse Pierre Joxe d'agression sexuelle, jugée pour diffamation

Ariane Fornia, qui accuse Pierre Joxe d'agression sexuelle, jugée pour diffamation
Pierre Joxe le 5 octobre 2012 à Paris

, publié le lundi 18 novembre 2019 à 11h03

L'ancien ministre de François Mitterrand Pierre Joxe attaque lundi à Paris l'écrivaine Ariane Fornia qui l'accuse d'agression sexuelle commise en 2010, un procès en diffamation dont l'ambiance s'annonce délétère, quelques jours après l'ouverture d'une enquête portant sur les accusations d'une seconde femme.

Pierre Joxe, 84 ans, et Ariane Fornia, fille de l'ex-ministre sarkozyste Eric Besson, seront tous deux présents lundi matin devant la 17e chambre civile du tribunal de Paris, selon leurs avocats. L'audience doit commencer à 9H45.

En octobre 2017, en pleine éclosion de la vague #MeToo, la jeune femme avait accusé l'ex-président de la Cour des comptes de l'avoir agressée lors d'une représentation à l'Opéra Bastille à Paris en mars 2010, en lui mettant à plusieurs reprises la main sur la cuisse et la remontant "vers (son) entrejambe". Des faits prescrits.

Dans un billet de blog, elle avait décrit "un vieux monsieur à l'air éminemment respectable", "ancien ministre de Mitterrand", avant d'accuser nommément Pierre Joxe dans L'Express.

M. Joxe avait dénoncé "un tissu de contre-vérités" et demandé "des excuses écrites et publiques", ce que l'écrivaine s'était refusée à faire. "Non seulement il n'aura pas mes excuses, mais je maintiens absolument tout ce que j'ai dit", avait-elle rétorqué à cette figure de la gauche.

Pierre Joxe avait assigné Ariane Fornia en diffamation.

Le procès s'annonce d'autant plus tendu qu'à cinq jours de l'audience, mercredi, le parquet de Paris a annoncé l'ouverture d'une enquête pour examiner la plainte pour agression sexuelle déposée mardi par une autre femme.

Cette ancienne employée à domicile de Pierre Joxe accuse l'ancien ministre d'agression et de harcèlement sexuels en 2018.

"Comme par hasard, cette histoire, encore plus rocambolesque que l'autre, débarque à quelques jours de l'audience au tribunal de Paris, car le dossier en face est vide", avait réagi Pierre Joxe auprès de l'AFP. "La manipulation qui est en cours sera facile à démonter", avait-il assuré.

Interrogé au sujet de ces accusations de "manipulation", l'avocat d'Ariane Fornia, Jean-Marc Fedida, a répondu qu'il ne "peut pas croire qu'un ancien président de la Cour des comptes puisse un instant penser qu'il soit possible d'influencer la décision d'une juridiction par l'annonce d'une plainte une semaine avant l'audience".

Lundi, Pierre Joxe, défendu par Jean-Yves Dupeux, demandera la condamnation d'Ariane Fornia à un euro symbolique de dommages et intérêts, 5.000 euros au titre des frais de justice, la suppression des propos litigieux sur son blog et la publication de communiqués judiciaires.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.