Après une première greffe rejetée, un homme reçoit pour la première fois un second visage

Après une première greffe rejetée, un homme reçoit pour la première fois un second visage

L'hôpital Georges-Pompidou, à Paris, où a été pratiquée l'opération lundi et mardi dernier.

Libération, publié le lundi 22 janvier 2018 à 13h50

Jérôme avait un visage, il l'a perdu. Puis il a été greffé, en 2010, et l'a de nouveau perdu, en novembre. Il est alors resté un mois et demi sans visage. Jusqu'à la semaine dernière, où il a pu à nouveau recevoir une greffe. Depuis mardi, il est en réanimation à l'hôpital européen Georges-Pompidou, à Paris. «C'est extrêmement difficile, on ne crie pas victoire, a réagi auprès de Libération le professeur Laurent Lantieri, qui a pratiqué les deux opérations. Mais jusqu'à présent on n'avait ni réussi ni tenté de regreffer un patient qui avait reçu pareil organe.» 

Les greffes de visages sont uniques, et posent des questions éthiques délicates. Peut-on ainsi greffer une «expression», ou même un organe, qui se voit ? Comment convaincre d'éventuels donneurs…

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Après une première greffe rejetée, un homme reçoit pour la première fois un second visage
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]