Appel à manifester des Gilets jaunes : le gouvernement est "très serein", assure Laurent Nuñez

Appel à manifester des Gilets jaunes : le gouvernement est "très serein", assure Laurent Nuñez
Le secrétaire d'État à l'Intérieur Laurent Nuñez à l'Assemblée nationale.

, publié le vendredi 15 novembre 2019 à 09h56

À la veille de l'appel à manifester lancé par les Gilets jaunes pour l'anniversaire du mouvement social, le secrétaire d'État à l'Intérieur a indiqué que le gouvernement avait prévu le dispositif policier nécessaire pour encadrer les mobilisations et qu'une interdiction préfectorale de manifester sur les Champs-Élysées serait prise.

Un an après le début du mouvement social, les Gilets jaunes ont lancé un appel à manifester samedi 16 novembre à Paris. "Il n'y a aucune fébrilité de la part du gouvernement", a assuré le secrétaire d'État à l'Intérieur Laurent Nuñez sur France 2 à la veille de cette mobilisation. "Nous sommes toujours très sereins face à ce genre d'événement, c'est important de l'être", a-t-il poursuivi.


 
"Il y a un intérêt un peu plus marqué pour ces deux journées du 16 et du 17 novembre", a précisé Laurent Nuñez. "Il y a des appels à manifester à Paris mais aussi en province et donc nous aurons un dispositif policier pour encadrer ses manifestations qui sont parfois déclarées, ça a été le cas à Paris samedi et dimanche, et intervenir s'il devait y avoir des dégradations ou des violences", a ajouté le secrétaire d'État à l'Intérieur qui a assuré que "le dispositif policier (prévu) est adapté à la connaissance que nous avons de la mobilisation".

"Sur les Champs-Élysées, le préfet de police prendra évidemment un arrêté d'interdiction de manifestation ainsi que sur d'autres secteurs stratégiques de la ville de Paris, notamment au plus près des institutions", a encore indiqué Laurent Nuñez.


Interrogé sur la crainte d'une synergie entre les Gilets jaunes et le mouvement de grève du 5 décembre, le secrétaire d'État a expliqué que si "le mouvement des Gilets Jaunes, il y a un an, était légitime", "ce mouvement a été entendu, plusieurs plans ont été mis en place". 


"Un certain nombre de leaders des Gilets jaunes appellent à une convergence des luttes, appellent à se greffer à cette journée du 5 décembre. Je ne sais pas ce qu'il en sera mais ce qui est certains c'est que les forces de l'ordre seront mobilisées pour protéger ceux qui veulent manifester dans le calme", a ajouté Laurent Nuñez.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.