Anne-Sophie Beauvais, satellite de Jupiter

Anne-Sophie Beauvais, satellite de Jupiter

Libération, publié le lundi 11 juin 2018 à 18h47

Ils ont 20 ans. Emmanuel Macron est assis derrière Anne-Sophie Beauvais en amphi à Sciences-Po Paris. Concentré et soucieux de ne pas perdre son temps, il lui tape sur l'épaule pour la faire taire quand elle roucoule trop allégrement avec son petit copain d'alors. Lequel est toujours celui d'aujourd'hui même s'il vit loin, diplomate en poste à l'étranger. Preuve que Sciences-Po fait aussi office de nichoir, comme pour les Chirac, les Hollande - Royal ou les Najat Belkacem - Boris Vallaud.

Au même âge tendre, Marie, la mère d'Anne-Sophie, est étudiante en «socio» à Nanterre, en un temps où Cohn-Bendit est encore anar. Elle sera une soixante-huitarde révoltée et festive et vit désormais d'une petite retraite de correctrice dans l'édition. Sa fille de 39 ans se définit

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.