Anne Hidalgo et Valérie Pécresse s'écharpent

Anne Hidalgo et Valérie Pécresse s'écharpent ©Wochit

publié le dimanche 11 décembre 2016 à 20h53

Entre Anne Hidalgo et Valérie Pécresse, la hache de guerre est loin d'être enterrée, et ce dimanche, les coups portés viennent de la maire de Paris. Cette semaine a été difficile pour les Franciliens, qui face à la pollution, n'ont eu d'autre choix que d'accepter plusieurs jours la circulation alternée.

Un pic de pollution qui a pour la présidente de la région Ile-de-France une responsable toute désignée, Anne Hidalgo, avec sa piétonnisation des voies sur berges et les embouteillages qui en découlent. Un argument que rejette en bloc la locataire de l'hôtel de ville. "Mme Pécresse pense-t-elle sérieusement que la piétonnisation de 3,3 km d'autoroute urbaine est responsable du nuage de pollution à Lyon et dans le Grand Est, ou même à Paris ? La santé des citoyens vaut mieux que des polémiques politiciennes" , lance-t-elle dans le JDD, avant de fustiger le bilan de Valérie Pécresse, un an après son élection à la tête de la région. "Les seuls actes à son actif en matière de transports sont l'augmentation du prix du passe Navigo et son lobbying en faveur des voitures à énergie fossile", explique Anne Hidalgo dans le journal.



Ce que la maire de Paris n'a pas non plus supporté, c'est que Valérie Pécresse recule la fin de la sortie du diesel pour les bus. Elle en profite même pour demander l'interdiction du diesel dans toute la France d'ici 2025. En guise de réponse, Valérie Pécresse a retweeté un message évoquant une "tentative de désinformation".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.