Alpes-Maritimes : Éric Ciotti a coupé le téléphone de Christian Estrosi

Alpes-Maritimes : Éric Ciotti a coupé le téléphone de Christian Estrosi
Éric Ciotti et Christian Estrosi le 13 décembre 2014 à Paris.

Orange avec AFP, publié le dimanche 12 novembre 2017 à 12h03

La guerre ouverte qui oppose Éric Ciotti et Christian Estrosi passionnent. Après Le Monde samedi, c'est au tour du Journal du Dimanche de publier une longue enquête sur la guerre fratricide que se livrent le député des Alpes-Maritimes et le maire de Nice dans le sud de la France.

Une anecdote racontée par l'hebdomadaire interpelle tout particulièrement, tant elle en dit long sur les relations désormais épouvantables qu'entretiennent les deux hommes forts de la droite en région PACA.



Le JDD explique commente Éric Ciotti "a carrément décidé de couper le téléphone à son adversaire". Le député des Alpes-Maritimes a cessé en juillet dernier de payer les factures de téléphone ainsi que les frais d'entretien de la photocopieuse de la permanence du maire de Nice, également président de la fédération LR des Alpes-Maritimes. "En tant que secrétaire départemental, j'ai considéré qu'à partir du moment où il avait apporté son soutien à nos adversaires, je n'avais plus à payer 4 000 euros par mois de frais pour sa permanence", a confirmé au JDD Éric Ciotti.



Christian Estrosi a fait remonter l'affaire jusqu'au siège du parti à Paris. "C'est du niveau d'une cour d'école", fait-on savoir au QG de la droite traditionnelle.Selon les informations du JDD, Éric Ciotti serait prêt à se présenter face à Christian Estrosi lors de l'élection du président de la fédération qui se tiendra en 2018.
Une répétition avant les élections municipales de 2020 ?

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU