"Gilets jaunes" : Christophe Castaner s'insurge d'un "acte odieux" après une agression homophobe

"Gilets jaunes" : Christophe Castaner s'insurge d'un "acte odieux" après une agression homophobe
Christophe Castaner à l'Assemblée nationale, le 14 novembre 2018.

Orange avec AFP, publié le dimanche 18 novembre 2018 à 17h09

Un couple d'hommes a été pris à partie par des manifestants parce qu'il tentait de passer le barrage.

Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a vivement réagi, ce dimanche 18 novembre, à l'agression homophobe dont a été victime un couple d'hommes, samedi 17 novembre, en marge d'une manifestation de "gilets jaunes" à Bourg-en-Bresse, dans l'Ain.



"Absolument rien ne saurait justifier ces actes odieux", estime le ministre sur Twitter avant d'ajouter : "Chaque insulte, chaque agression homophobe est une injure à notre pacte républicain".

"Ils nous ont menacés"

Un élu de Bourg-en-Bresse et son compagnon ont été pris à partie par des gilets jaunes, samedi 17 novembre alors qu'ils tentaient de passer un barrage mis en place par des "gilets jaunes", rapporte La Voix de l'Ain. "J'ai entendu certains manifestants dire, "je le reconnais, c'est un PD", raconte Raphaël Duret, conseiller municipal.

"Ils nous ont menacés", témoigne encore l'élu , qui a pu fuir le barrage grâce à l'aide de deux policiers présents. "Ils ont dû m'accompagner pour me faire sortir du secteur en sécurité car j'ai reçu des menaces de mort", explique l'ami de l'élu dans un message posté sur les réseaux sociaux.

La police de Bourg-en-Bresse a confirmé au Progrès samedi soir qu'elle avait effectivement secouru deux automobilistes pris à partie par les manifestants tout en précisant qu'aucune plainte n'avait encore été déposée pour une agression à caractère homophobe.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.