Agression de policiers à Champigny : les politiques indignés

Agression de policiers à Champigny : les politiques indignés
Gérard Collomb auprès des forces de l'ordre sur les Champs-Élysées, à Paris, le 31 décembre 2017.

Orange avec AFP, publié le mardi 02 janvier 2018 à 12h08

RÉACTIONS. Emmanuel Macron a fermement condamné la violente agression de deux policiers, roués de coups lors d'une intervention dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier. Des "actes sauvages" qui "ne peuvent avoir de place dans notre société", selon le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb.



Lundi 1er janvier, un autre fonctionnaire de police a été frappé alors qu'il voulait contrôler un scooter volé dans la cité des 3.000 à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

Il s'est vu délivrer huit jours d'incapacité totale de travail (ITT).

Au moins deux personnes ont été interpellées et placées en garde à vue.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU