Affaires Hulot et Darmanin : Macron met en garde contre une "République du soupçon"

Affaires Hulot et Darmanin : Macron met en garde contre une "République du soupçon"©PATRIK STOLLARZ / AFP

franceinfo, publié le mercredi 14 février 2018 à 00h02

Emmanuel Macron a mis en garde, mardi 13 février, contre une "forme de République du soupçon" à propos des accusations d'agression sexuelle contre ses ministres Nicolas Hulot et Gérald Darmanin. Si des plaintes classées sans suite peuvent "conduire à écarter ou faire sortir du gouvernement" un ministre ou à l'empêcher d'exercer, "cela devient une forme de République du soupçon où tout se vaut", a dit le chef de l'Etat.

Il a expliqué n'avoir pas eu connaissance de l'existence de la plainte qui avait été déposée contre Nicolas Hulot lorsqu'il l'avait fait entrer au gouvernement. "Ce n'est pas une question que j'ai posée, a-t-il expliqué. Après, j'ai été informé par Nicolas Hulot. Demander 'Est-ce que quelqu'un a déjà porté plainte contre vous ?', cela n'existe…

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
22 commentaires - Affaires Hulot et Darmanin : Macron met en garde contre une "République du soupçon"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]