Affaire Weinstein : Rachida Dati sort de ses gonds

Affaire Weinstein : Rachida Dati sort de ses gonds©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le jeudi 19 octobre 2017 à 19h20

Invitée sur BFM TV, Rachida Dati n'a pas manqué à sa réputation au moment d'aborder l'affaire Harvey Weinstein et plus généralement la question du harcèlement sexuel. "Cette histoire, elle révèle comme toujours que les élites s'autoprotègent.

Moi, ce qui me gêne, c'est ce harcè­le­ment d'hommes de pouvoir sur des femmes qui parfois n'ont pas le choix ou qui prennent sur elles", a tout d'abord déploré l'ancienne Garde des Sceaux.



Avant de faire un parallèle avec l'affaire DSK et de sous entendre que les journalistes dont son interlocutrice, Ruth Elkrief, étaient au courant depuis longtemps et n'ont jamais parlé. Très remontée, Rachida Dati estime qu'il est grand temps d'agir. "Aujourd'­hui, il faut arrê­ter de proté­ger ces élites, les dénon­cer, et il faut que les sanc­tions soient forte­ment dissua­sives. Aujourd'hui, les sanc­tions ne sont pas à la hauteur. Il faut que les sanc­tions soient lourdes, mais vrai­ment lourdes, contre ces harce­leurs qui utilisent leur pouvoir ou leur argent", a-t-elle conclu.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
239 commentaires - Affaire Weinstein : Rachida Dati sort de ses gonds
  • A partir du moment ou elles acceptent de l'argent, ce n'est plus de l'agression ou du viol. C'est une forme de troc ou de compensation.
    Après, je crois me souvenir qu'elle était garde des "sots", cela voudrait donc dire qu'elle n'a pas fait son travail, comme la plupart des ministres. Peut-elle nous dire comment elle est arrivée à ce poste ???

  • En spécialiste du droit elle ne peut que sous-entendre ! Mais l'Histoire lui donne raison ! Qui nous a caché la vie de débauché sexuel du Mit-mit ou celle de " couille-molle " ( selon la Brochant que les scribouillards s'acharnent toujours à nommer Aubry ) , sinon le monde journalistique qui devrait aussi adhérer à " balance....."

  • Si Bournazel et Sarnez sont les meilleurs espoirs pour la détrôner, Hidalgo n'a aucun soucis à se faire. La nullité n'a jamais rien pu faire contre la rouerie.

  • Les journalistes devraient être aussi inculpés pour non assistance à personnes en danger, car ils savent beaucoup mais beaucoup de choses. Mais laisser la polémique enfler ou la vérité est bien plus vendeur.

  • Elle est pas mal dans son genre pour faire un enfant dans le dos.