Affaire Gallet : l'éternel retour du problème de l'indépendance de l'audiovisuel public

Affaire Gallet : l'éternel retour du problème de l'indépendance de l'audiovisuel public

Les locaux du CSA en 2014. L'éviction du patron du groupe radiophonique public est la conséquence directe d'une pression de l'exécutif.

A lire aussi

Libération, publié le jeudi 01 février 2018 à 17h26

Ce jeudi, les membres du gouvernement et de la majorité se succèdent au micro pour marteler un message : la décision de débarquer Mathieu Gallet a été prise en toute «indépendance» par le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA). D'un point de vue strictement factuel, ils ont raison. La révocation du PDG de Radio France est le produit d'un vote à bulletins secrets des sept membres du CSA. Mais comment justifient-ils leur choix ? En expliquant que «les relations d'échange et de dialogue» entre Mathieu Gallet et son actionnaire, l'Etat, sont désormais dégradées. Et depuis quand le sont-elles ? Depuis que la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, a acté la rupture en demandant au dirigeant, condamné pour favoritisme, de démissionner.

Autrement dit, l'éviction du…

Lire la suite sur Libération

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
4 commentaires - Affaire Gallet : l'éternel retour du problème de l'indépendance de l'audiovisuel public
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]