Affaire Christophe Girard : une nouvelle embarrassante pour Anne Hidalgo

Affaire Christophe Girard : une nouvelle embarrassante pour Anne Hidalgo©Panoramic

publié le mardi 19 janvier 2021 à 19h54

En retrait de son fauteuil d'adjoint à la culture de la mairie de Paris après des accusations de viol, Christophe Girard souhaiterait désormais faire son retour, l'affaire ayant été classée sans suite, avance Le Monde. À l'époque, Anne Hidalgo avait dû faire face à une forte grogne des Écologistes.

L'affaire avait déjà fait grand bruit du côté de l'Hôtel de ville de Paris à l'été 2020.

La majorité composée du Parti socialiste, du Parti communiste, de Génération-s et des Verts, en avait été quelque peu remise en cause. L'ancien adjoint à la culture, Christophe Girard, déjà en poste sous Bertrand Delanoë puis avec Anne Hidalgo, avait été contraint de quitter son poste en août. Une enquête avait été ouverte le concernant pour "viol par personne ayant autorité", après qu'Aniss Hmaïd, Tunisien, l'a accusé d'avoir abusé de lui à 16 ans et une vingtaine de fois les années suivantes, rappelle Le Monde.



Anne Hidalgo contre les Verts, match retour ?

Mais selon les informations du quotidien du soir, l'ex-adjoint souhaiterait revenir au Conseil de Paris. Juridiquement, Christophe Girard est en mesure de le faire, l'enquête ayant été classée sans suite en novembre dernier avec des faits considérés comme prescrits. S'il a participé cette semaine à une réunion des élus de Paris, et qu'il compte se rendre à une autre dans le XVIIIe arrondissement où il a été élu, la maire de la capitale ne serait pas favorable à un retour, même si cela ne serait pas comme adjoint, précise Le Monde. Elle tenterait d'ailleurs de l'en dissuader estimant, dans le quotidien, que "si le droit est passé, chacun doit aussi prendre la mesure du moment que nous vivons, et de l'hypersensibilité aux sujets relatifs aux abus sexuels" avant d'ajouter : "Il faut éviter de faire souffrir les gens, et, pour Christophe, de se faire souffrir lui-même. En ce qui me concerne, je serai toujours du côté des victimes."

Le retour aux affaires de l'ancien adjoint à la culture pourrait mettre Anne Hidalgo dans l'embarras, tant les tensions avec les écologistes étaient fortes sur le sujet. L'élue socialiste va donc certainement de nouveau devoir gérer l'affaire Christophe Girard, lui qui a vu son image totalement écorchée depuis des mois. L'homme de 64 ans avait en outre été mis en cause pour son soutien à l'écrivain Gabriel Matzneff, accusé d'actes pédocriminels. "Il va se faire défoncer", relate Le Monde citant un témoin proche de la mairie de Paris.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.