Affaire Carlos Ghosn : Rachida Dati échappe à la mise en examen

Affaire Carlos Ghosn : Rachida Dati échappe à la mise en examen
Rachida Dati, en août 2020, à Paris

, publié le vendredi 27 novembre 2020 à 16h33

Convoquée jeudi en vue d'une mise en examen, l'ancienne ministre de la Justice ressort finalement sous le statut de témoin assisté.

L'ex-garde des Sceaux Rachida Dati a été placée dans la nuit de jeudi à vendredi sous le statut intermédiaire de témoin assisté dans l'enquête sur des prestations de conseil auprès de Carlos Ghosn, a appris l'AFP auprès du parquet national financier.

Convoquée jeudi en vue d'une mise en examen pour "corruption passive", "trafic d'influence passif" et "recel d'abus de pouvoir", l'ancienne ministre est finalement ressortie du bureau des juges sous le statut plus favorable de témoin assisté.

En septembre dernier, l'ancienne garde des Sceaux avait plaidé l'innocence à la suite d'un article du Monde à propos de l'enquête sur sa prestation de conseil auprès de Carlos Ghosn, estimant que le ministère de l'Intérieur était "peut-être" le pourvoyeur d'"informations" au quotidien. Outre son enquête sur des soupçons d'abus de bien sociaux visant l'ex-patron de Renault-Nissan Carlos Ghosn, la justice française s'intéresse à des contrats signés par une filiale néerlandaise de Renault-Nissan et au million d'euros que Rachida Dati et le criminologue Alain Bauer ont touché chacun mais dont aucune trace n'a été retrouvée.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.