Affaire Benalla : la popularité d'Emmanuel Macron peu affectée

Affaire Benalla : la popularité d'Emmanuel Macron peu affectée
Emmanuel Macron et Alexandre Benalla, le 14 juillet 2018, à Paris.

Orange avec AFP, publié le samedi 28 juillet 2018 à 15h55

Emmanuel Macron et son Premier ministre Edouard Philippe voient leur cote de confiance progresser, selon un nouveau sondage.

La cote de confiance d'Emmanuel Macron et d'Édouard Philippe est en légère hausse (+2 points) en juillet, après deux mois de forte baisse, selon la dernière édition du baromètre Harris Interactive - Délits d'Opinion publié ce samedi 28 juillet.



Avec 42% d'opinions positives chacun, le chef de l'État et son Premier ministre progressent de 5 points auprès des Français interrogés qui n'expriment aucune préférence partisane. Ce regain de confiance profite également aux membres du gouvernement, dont la cote moyenne reste cependant limitée (30%, +3).

En baisse chez les plus de 65 ans

Une hausse corrélée à la victoire de la France en Coupe du monde de football, qui permet au chef de l'Etat de gagner 11 points auprès des moins de 35 ans. Il en gagne au contraire 5 chez les plus de 65 ans.

"Celles et ceux qui ont cru surfer sur 'une tempête dans un verre d'eau' ont échoué", a réagi le président du groupe LREM de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, sur Twitter. "Sondage conforme à ce que députés LREM entendent dans leurs circonscriptions : pour les Français, la faute d'un homme ne fait pas une affaire d'Etat. Nos oppositions, qui espéraient y voir l'antidote à leur coma profond, en sont pour leurs frais", s'est, de son côté, félicité l'un des porte-parole du groupe, Gilles Le Gendre.



Le Monde avait publié le 19 juillet des révélations sur Alexandre Benalla, un membre de la protection rapprochée d'Emmanuel Macron filmé en train de frapper des manifestants et équipé de matériel policier.

Le scandale a bloqué plusieurs jours durant les débats de l'Assemblée Nationale et suscité plusieurs enquêtes judiciaire, parlementaire et administrative.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.