Affaire Benalla : la majorité cède face aux pressions de l'opposition

Affaire Benalla : la majorité cède face aux pressions de l'opposition©THOMAS SAMSON / AFP

franceinfo, publié le dimanche 22 juillet 2018 à 23h59

Coup de théâtre dans l'hémicycle. Après trois jours de pression dans l'opposition sur fond d'affaire Benalla, la majorité a suspendu l'examen du projet de loi constitutionnelle dimanche 22 juillet. Depuis le début de l'affaire, les oppositions réclament en coeur les explications du gouvernement. L'ambiance est électrique, jusque dans les couloirs de l'Assemblée, où Marine Le Pen a interpellé Christophe Castaner.

Voix dissonantes dans la majorité

Si Richard Ferrand, président du groupe LREM à l'Assemblée, s'insurge, dans la majorité, certaines voix dissonantes commencent à se faire entendre, c'est le cas notamment de Sonia Krimi (LREM) qui déclare attendre de la transparence de la part du gouvernement. C'est également ce que la commission d'enquête parlementaire réclamera

Lire la suite sur Franceinfo

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU