Affaire Benalla : dans une manifestation, le droit d'intervenir appartient à "la police et personne d'autre" rappelle le syndicat de la magistrature

Affaire Benalla : dans une manifestation, le droit d'intervenir appartient à "la police et personne d'autre" rappelle le syndicat de la magistrature©ALEXANDRE MARCHI / MAXPPP

franceinfo, publié le vendredi 20 juillet 2018 à 20h55

"Le droit d'intervenir sur une manifestation est clair : sur une opération de maintien de l'ordre, c'est la police et personne d'autre", a affirmé sur franceinfo vendredi 20 juillet, Vincent Charmoillaux, secrétaire national du Syndicat de la magistrature. Concernant l'absence de signalement des faits commis par Alexandre Benalla au procureur de la République de Paris, Vincent Charmoillaux explique que "la méconnaissance de l'article 40, n'est pas un délit".

Alexandre Benalla a été placé en garde à vue vendredi 20 juillet, et l'Élysée a engagé une procédure de licenciement à son encontre. Mercredi soir, Le Monde a révélé une vidéo dans laquelle on voit ce collaborateur de l'Élysée frapper un homme lors des manifestations du 1er-Mai.

franceinfo : La mise en place d'une

Lire la suite sur Franceinfo

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU