Accusé de fraude fiscale, Thierry Solère va porter plainte contre le Canard enchaîné

Accusé de fraude fiscale, Thierry Solère va porter plainte contre le Canard enchaîné
Thierry Solère, le 14 février 2017, à l'Assemblée nationale

Orange avec AFP, publié le mercredi 15 février 2017 à 09h20

JUSTICE - Le porte-parole de François Fillon pour la présidentielle se trouve, à son tour, dans la tourmente. Selon les révélations du Canard enchaîné dans son édition du 15 février, le député Les Républicains n'aurait pas payé en totalité ses impôts, et ce sur plusieurs années consécutives.



Entre 2010 et 2013, Thierry Solère aurait "omis de régler une partie de ses impôts", selon l'hebdomadaire satirique. Un simple contrôle fiscal, mené en juillet 2016, a éveillé les soupçons, comme l'a révélé le site d'investigation Médiapart. Le parquet de Nanterre a confirmé qu'une enquête préliminaire était en cours depuis le mois de septembre dernier, à la suite d'une plainte pour fraude fiscale déposée par Bercy.

Mardi soir, l'entourage de Thierry Solère a indiqué que le député avait l'intention de porter plainte pour diffamation contre le Canard enchaîné. Le porte-parole du candidat de la droite l'a également annoncé en direct sur BFMTV, dans la foulée de ces révélations.



SON ÉPOUSE, ATTACHÉE PARLEMENTAIRE

L'enquête concerne les impôts sur le revenu des époux Solère des années 2010 à 2013, ainsi que la taxe foncière de 2013. Dans un autre volet des révélations, le Canard enchaîné révèle que l'épouse du député est également employée en tant qu'assistante parlementaire de son mari, un travail pour lequel elle a été rémunérée 4.400 euros nets sur les six premiers mois de l'année 2012.



Karine Theet-Solère possède également une société de conseil, Lerins Communication, dont les bénéfices s'élèveraient à 200.000 euros. Cette activité n'aurait toutefois pas été indiquée par Thierry Solère dans sa déclaration d'activité remise à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU