Accusation d'emplois fictifs : Marine Le Pen se défend

Accusation d'emplois fictifs : Marine Le Pen se défend©Francetvinfo

Francetvinfo, publié le samedi 18 février 2017 à 11h50

La présidente du Front national se défend des accusations d'emploi fictif au Parlement européen en ce qui concerne son garde du corps.

Assaillie par les photographes, Marine Le Pen n'a pas son garde du corps habituel à ses côtés. Thierry Légier, soupçonné d'emploi fictif au Parlement européen, n'est pas là, une absence remarquée.

"De temps en temps, il prend un jour de congé", plaisante la présidente du FN. Dans le Jura, la candidate était en visite sur un barrage EDF et elle réfute les accusations. Elle explique n'avoir jamais commis la moindre faute.



"Je n'ai jamais rencontré les enquêteurs de l'Olaf. Pour une raison simple, c'est qu'ils ne m'ont jamais convoquée", dit-elle. Décontraction affichée, Marine Le Pen veut poursuivre sa route dans la campagne comme si de rien n'était. Mais le son des casseroles la rattrape. Le son des affaires gagne aussi la campagne de Marine Le Pen. "Elle est comme François Fillon, ils sont tous à mettre dans le même sac", estime un manifestant.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
87 commentaires - Accusation d'emplois fictifs : Marine Le Pen se défend
  • Je cite l'article:
    "Elle est comme François Fillon, ils sont tous à mettre dans le même sac", estime un manifestant.
    tout a fait ....

  • il est interdit de dire sur ce site que madame lepen rit jaune , c'est la democratie orangienne , pourtant il suffit d'ecouter sa réaction

  • Avec ses vrais emplois fictifs, elle n'a pas fini d'en baver.Maintenant qu'ils ont essoré Fillon, ils vont s'occuper de son cas qui mérite autant d'égards de la part de la justice et de la presse. On va se marrer, pas elle...

  • avatar
    humaminor  (privé) -

    Ils dépensent des sommes de plus en plus colossales pour être élus, le but premier est le retour sur investissement bien avant l'intérêt du pays. Ce qui prouve que le peuple n'est souverain qu'après le fric. Pour regagner sa souveraineté le peuple devrait voter pour le plus économe, celui qui dépense le moins dans la campagne électorale. Seul risque l'élu du peuple n’aurait aucune chance d’imposer sa politique aux puissances économiques du pays. Les jeux sont faits, les changements de système ne sont qu’ illusoires. Chaque affaire il nous démontrent leur capacité à nous tromper, ils le confirment en accusant leurs adversaires et les responsables de l’équité pour se disculper.

  • inutile de vous fatiguer je voterai pour elle et je ne serai
    pas la seule
    Comme par harsard du coté de la gauche il n'y pas de
    casserolles à l'horizon ils sont blanc de chez blancs
    comme c'est bizarre !!!!!

    avatar
    Heldon  (privé) -

    Peut-être pas la seule mais pas assez nombreux pour qu'elle soit élue, et même, qui sait, qu'elle passe le 1er tour.


    Jamais, elle ne sera au pouvoir, jamais, et heureusement.